Si le nombre de tentatives de vol à main armée est en nette diminution ces dernières années, il est toutefois régulièrement fait état dans la presse de cas extrêmement violents. Découvrez ci-dessous les mesures qui peuvent être apportées et les attitudes à avoir face à ce type de délit majeur. 

Selon les chiffres fournit par la police fédérale, on constate depuis plusieurs années une baisse significative des tentatives de vol à main armée. Comme en atteste le graphique ci-dessous, si l’année 2007 totalisait 5263 tentatives avec un pic en 2009 allant jusqu’à 5862, depuis 2012, ces chiffres sont en nette baisse. En 2014, le nombre de vols à main armée est d’ailleurs passé sous la barre des 4100 unités.

vols-main-armee

Malgré tout, ce genre de délit semble toujours plus violent, voire barbare. Les malfrats n’éprouvent bien souvent que peu de pitié quant aux commerçants dépouillés et violentés. Face à ce sentiment d’insécurité, de plus en plus de professionnels décident, à raison, de prendre des mesures afin de contrer ces intrusions criminelles.

Il faut savoir que les cambrioleurs/braqueurs s’attaquent à bon nombre de commerces sans distinction, ne se limitant pas aux bijouteries et banques. Ainsi, les grandes et moyennes surfaces, stations-services, pharmacies, hôtels et autres instituts en font également les frais.

Ces dernières années, si le nombre d’attaques à l’encontre des convoyeurs de fonds a considérablement diminué puisque divisé par 5, les malfrats ont tendance à se diriger vers des proies plus faciles.

Fort heureusement, il existe de quoi se protéger. Surveillance vidéo, guichet blindé et sas de sécurité se révèlent fortement utiles en de tels cas et possèdent également un effet dissuasif.

Rappelez-vous qu’en cas d’intrusion, il est inutile de jouer les héros. Ne tentez aucune action dangereuse et appelez la police dès que vous le pouvez.

Cet article a été vu 564 fois depuis le 10/10/2017 !