airDe plus en plus d’entreprises de construction conseillent aux maîtres d’ouvrage d’installer un système de ventilation à double flux dans leur habitation. La raison principale trouve son origine dans le fait que ces nouvelles maisons sont de plus en plus isolées et que les systèmes à double flux offrent un rendement à haute ventilation ainsi qu’une récupération de la chaleur !

Ces dernières années, les autorités européennes ont mis en place certaines réglementations afin de pousser les pays membres à imposer certaines normes énergétiques pour les nouvelles constructions. Cependant, si cette décision est excellente du point de vue environnemental et économique (les habitations sont moins énergivores en demandent donc moins de combustible), cela engendre des conséquences importantes au niveau de la ventilation des habitations.

La ventilation de l’air : primordiale

Très souvent, les ménages sous-estiment l’importance de la ventilation de l’air dans une habitation. En effet, si l’air ne circule pas facilement dans une maison, cela implique que l’air vicié ainsi que les émanations de cuisine ou de toilettes ne parviennent pas à s’extraire de la maison. Et en plus d’être dérangeant, cela peut engendrer des maux de tête, des somnolences, des allergies pour les habitants mais cela peut également provoquer une augmentation de l’humidité dans la maison et l’apparition de tâches sur les murs.

La solution : la ventilation double flux

La solution idéale pour permettre à son habitation d’être ventilée et aérée de manière optimale consiste à y installer un système de ventilation double flux. Pourquoi double flux ? Tout simplement grâce à son mécanisme qui parvient à la fois à extraire et à pulser l’air dans l’habitation de manière mécanique.

En outre, certaines de ces machines sont équipées d’un récupérateur de chaleur qui pourra transférer les calories de chaleur de l’air vicié au sein de l’air frais, ce qui permettra d’éviter de refroidir l’habitation lorsque la machine fonctionnera.

Parmi les caractéristiques principales de la ventilation à double flux, on notera :

  • La possibilité de récupérer la chaleur de l’air vicié (avec un rendement qui peut atteindre 95%)
  • L’apport et l’évacuation d’air via un système mécanique
  • La possibilité de régler le système afin d’optimiser le rendement de la machine
  • La certitude que l’air vicié et les odeurs diverses soient toujours évacuées rapidement

Cet article a été vu 496 fois depuis le 10/10/2017 !