Quand est-il obligatoire de changer son tableau électrique ?

Les normes électriques qui régissent les installations électriques domestiques ne cessent d’évoluer au fil des années. Au vu de ces changements, à quel moment un tableau électrique est-il considéré comme obsolète ? Quand est-il nécessaire de le changer afin qu’il réponde aux dernières normes ?

Les exigences de la norme NF C 15-100

Le guide la norme électrique peut être présenté de différentes manières, selon les fabricants. Bien qu’il n’est pas systématique de retrouver une partie entièrement dédiée au tableau électrique, plusieurs exigences le concerne.

Tout d’abord, son emplacement. Il doit être installé dans la GTL (gaine technique de logement). En général, il se situe en-dessous du panneau de contrôle, élément comprenant le disjoncteur de branchement.

Plusieurs exigences sont relatives au matériel présent dans le tableau électrique. La protection des circuits électriques doit automatiquement être assurée par des disjoncteurs. Les fusibles ne sont pas acceptés. Ensuite, pour éviter tout risque d’électrisation, tout tableau doit comprendre, au minimum, deux DDR (dispositifs différentiels à courant résiduel). Dans une installation électrique, la protection des personnes et du matériel ne se limite pas aux risques liés au réseau électrique. Les effets notoires de la foudre sont également à prendre en compte. Pour cela, la norme NF C 15-100 impose la présence d’un parafoudre dans le tableau électrique pour plusieurs régions de France.

Au moment de sa mise en œuvre, le tableau doit disposer, au minimum, de 20% de réserve. Cela signifie que 20% de ses emplacements doivent rester vides. Cette obligation a pour but d’anticiper les éventuelles évolutions de l’installation électrique.

Pour ne citer que les exigences principales relatives au tableau électrique, on peut conclure par l’identification des circuits. En effet, dans le but de faciliter les opérations de maintenance et travaux sur le réseau électrique, chaque circuit doit pouvoir être identifié en un coup d’œil. Ce repérage fait référence aux locaux concernés ainsi qu’aux fonctions des différents équipements. Il peut être effectué via des pictogrammes ou autres inscriptions distinctes.

Dans quelles situations changer son tableau électrique ?

Ce n’est pas parce que votre tableau de répartition ne respecte pas l’ensemble des exigences citées ci-dessus qu’il vous faut nécessairement le changer. Cela dépend de l’année de construction ou de rénovation totale de votre logement. En effet, la norme NF C 15-100 concerne uniquement les habitations neuves et rénovations lourdes nécessitant un changement de compteur, à partir de novembre 2015.

Une autre situation peut vous amener à changer de tableau électrique, l’évolution de votre installation. Si vous souhaitez ajouter de nouveaux circuits électriques dans votre logement, il est nécessaire des les protéger par des disjoncteurs. Cela signifie qu’il faut ajouter des appareillages modulaires au tableau. Lorsque votre tableau de répartition devient trop petit, deux solutions s’offrent à vous :

  • le raccorder à un tableau secondaire,
  • vous en profitez pour mettre votre installation aux normes en changeant le tableau électrique.

Cet article a été vu 861 fois depuis le 10/10/2017 !

Mots clés recherchés :
obligation de changement tableau électrique (1), quand changer son tableau électrique (1),