Équiper votre portail d’un moteur vous offrira l’opportunité de bénéficier d’une ouverture automatique : un moyen d’obtenir un équipement moderne vous procurant davantage de confort. En effet, avoir recours à un portail motorisé vous facilitera considérablement la vie car il suffira d’appuyer sur un bouton ou d’utiliser votre badge pour actionner l’ouverture et la fermeture de votre portail. Cela fera également un grand bien à votre ouïe car il est évident que le bruit d’un portail manuel coulissant sur ses rails n’est guère agréable. Il convient en revanche de faire le bon choix et pour cela plusieurs critères sont à prendre en compte. Si vous souhaitez mettre en place une telle installation et que vous ne savez pas comment vous y prendre, cet article vous sera d’une grande aide pour la réalisation de ce projet.

Portails battants : quels types de moteur installer ?

Un portail battant est muni de deux vantaux articulés. Il nécessite par conséquent deux moteurs de portail installés de part et d’autre pour permettre une ouverture automatique. Plusieurs types de moteurs sont compatibles pour ce type d’installation.

La motorisation à vérins

Cette alternative est surtout utilisée pour les portails conçus avec des matériaux qui pèsent lourds. Il s’agit notamment des portails en acier qui sont assez solides pour supporter la pression exercée par les vérins sur les gonds. N’étant pas assez robustes, cette solution est déconseillée pour les portails en PVC, en bois ou encore en aluminium. On distingue le système à vérins linéaires et le moteur portail à vérin hydraulique linéaire. La particularité de ce système réside dans la nécessité de tirer un câble pour alimenter le moteur par le biais d’un courant de 220 volts. Le cas échéant ne lui serait pas compatible.

La motorisation à bras articulés

Ce type de motorisation est celui qui est le plus souvent choisi pour des portails à vantaux. Les vérins articulés dont le moteur est équipé sont dotés soit d’un système électromécanique soit d’un système hydraulique. Beaucoup plus performant, il est fortement conseillé d’opter pour des bras hydrauliques.

La motorisation à roues

Comme son nom l’indique, le fonctionnement de ce système repose sur la présence d’une roue au-dessous de chaque portail. Cette solution est généralement choisie par ceux qui souhaitent installer un moteur sur un portail ancien. C’est également le type de moteur le moins couteux parmi toute la panoplie proposée sur le marché. La possibilité d’une installation sur un terrain en pente constitue également un avantage considérable pour la motorisation à roues. A l’inverse de ses semblables, les moteurs à roues sont aussi très appréciés grâce à une faible consommation d’énergie. En somme, c’est une solution à la fois économique et très pratique dans le cas où votre propriété n’est pas bâtie sur un terrain plat. Il est envisageable de l’installer sur tous les types de portails en dehors des plus lourds.

La motorisation enterrée

Bien que l’installation d’un moteur de portail puisse vous procurer sécurité et confort, c’est une solution qui peut parfois dénaturer votre portail. Cette contrainte est due à la taille des moteurs qui sont parfois encombrants et pourraient nuire à l’esthétique à l’entrée de votre propriété. C’est à cette fin que les automatismes enterrés ont été mis au point. A l’image des fils encastrés pour l’installation électrique d’une maison, enterrer le moteur permettant à votre portail une ouverture automatique ne sera aucunement visible. En revanche c’est un système réputé pour être couteux car il faut allouer un budget allant de 1000€ à 2000€.

Portail coulissant : quelle est la motorisation la plus adaptée ?

Outre les portails à vantaux, vous pouvez également choisir de mettre en place une ouverture coulissante pour l’entrée de votre propriété. Pour bénéficier d’une ouverture automatique, voici les différents types de moteurs qui leur sont compatibles.

La motorisation sur rails

La plupart des portails coulissants motorisés sont placés sur des rails dont le mouvement latéral est assuré par une crémaillère automatisée. Il s’agit d’une pièce incontournable pour tout type de moteur de portail coulissant. On désigne par crémaillère une barre métallique, ou parfois conçue en nylon, dotée d’une succession de dents de scie. Elle permet d’assurer la linéarité de l’ouverture du portail ainsi que son verrouillage grâce aux crans dont elle est équipée. En termes de budget, la motorisation sur rails présente un rapport qualité-prix intéressant car elle est accessible à partir de 300 € pour les entrées de gamme et peut atteindre 1000 € pour les modèles les plus élaborés.

La motorisation autoportante

Si le système d’automatisation sur rails se rencontre le plus souvent chez les particuliers, la motorisation autoportante en revanche est beaucoup plus fréquente dans le milieu professionnel. Les rails sont remplacés par une poutre télescopique pour permettre un coulissement automatique du portail. Tout comme pour les rails, il est nécessaire d’équiper le moteur d’une crémaillère pour en automatiser les mouvements latéraux.

Les pièces détachées d’un moteur portail : pratique pour un remplacement

En cas de défaillance de la motorisation de votre portail, il est nécessaire de détecter la partie qui est en cause et de la remplacer. Cela vous évitera d’acheter un kit pour remplacer la totalité de l’installation. Effectivement, il est rare qu’une réinstallation intégrale soit nécessaire car il ne peut s’agir que de quelques pièces endommagées. Pour vous préparer à cette éventualité, nous allons vous aider à connaître chaque élément constitutif d’un moteur de portail.

La carte électronique a pour rôle de relier la télécommande au portail. Elle identifie chaque signal émis par cette dernière et le transmet au portail afin d’actionner le mouvement qui y correspond. Le prix de cette pièce varie selon les modèles mais vous pourrez vous en procurer à partir de 100 €.
Les cellules photoélectriques quant à elles ont un rôle très important : elles permettent de détecter tous obstacles susceptibles de gêner les mouvements du portail.
Les vérins présents sur les moteurs des portails battants sont les éléments garantissant l’ouverture et la fermeture de ces derniers. Un dysfonctionnement à ce niveau serait plus que problématique car l’articulation de vos vantaux serait bloquée. Malgré tout, vous pouvez vous en procurer en pièces détachées et les remplacer en cas de besoin.
L’antenne qui permet d’amplifier la portée des signaux émis par la télécommande vous offre la possibilité d’actionner l’ouverture et la fermeture de votre portail à une distance significative. Vous pouvez l’acheter sans être obligé de remplacer l’intégralité de votre moteur portail.

Le moteur en lui-même est également remplaçable si celui-ci venait à s’endommager. Il convient en revanche de distinguer le moteur en tant que pièce constitutive de l’ensemble de la motorisation de votre portail. C’est cette dernière qu’il faudra réparer ou changer en cas de dysfonctionnement.

Cet article a été vu 69 fois depuis le 10/10/2017 !