Réaliser des travaux de rénovation dans sa maison demande souvent des moyens financiers conséquents. Heureusement, il existe de nombreuses solutions de financement pour y faire face. Voici quelques conseils permettant d’effectuer des travaux de réhabilitation de son appartement.

Les aides d’État pour la réalisation de travaux

Avant de se tourner vers les établissements bancaires, il est judicieux de faire appel aux aides travaux éventuelles. En effet, l’État a mis en place différentes aides pour développer les travaux de rénovation énergétique. Fournies sous différentes formes, ces aides peuvent atteindre un montant considérable. Parmi les aides les plus connues, on peut trouver les crédits d’impôt pour la transition énergétique. Ceux-ci servent à retrancher 30 % des dépenses de ses impôts pour une réhabilitation énergétique. Il y a, par exemple, la réalisation de travaux d’isolation des fenêtres, des murs ou des combles. Il faut savoir que le montant du crédit d’impôt est plafonné à 8 000 €. Il y a également les subventions de l’Anah (Agence nationale de l’habitation). Celles-ci s’adressent aux ménages aux revenus modestes souhaitant rénover leur appartement de plus de 15 ans. Elles sont administrées au niveau local et peuvent atteindre jusqu’à 25 000 € selon la situation du demandeur et son projet.

L’éco-prêt à taux zéro et le dispositif CEE (Certificat d’Économies d’Énergie)

L’éco-prêt à taux zéro, géré par les établissements bancaires, est aussi une autre solution de financement pour rénover sa maison. Il permet aux particuliers d’emprunter jusqu’à 30 000 € à taux zéro, et ce, sur une durée de 3 à 10 ans. Cet emprunt est spécialement destiné aux travaux de réhabilitation énergétique d’une habitation principale. Ces travaux concernent, entre autres, l’isolation de la toiture ou des parois vitrées ou encore la pose d’un chauffage à énergie renouvelable. À partir du moment où on réalise ces travaux éligibles, il est possible d’intégrer dans la demande des travaux supplémentaires. On peut aussi recourir aux aides des fournisseurs d’énergie si on veut réaliser des travaux d’économies d’énergie dans son logement. À noter que les primes CEE sont mises en place par l’État. Elles sont versées par les vendeurs d’énergie (électricité, gaz, fioul ou carburant) pour encourager les gens à effectuer des travaux d’efficacité énergétique.

Les autres solutions de financement

Pour rénover son habitation acquise depuis de nombreuses années, on peut de se tourner vers le crédit à la consommation. Celui-ci permet à l’emprunteur d’obtenir jusqu’à 75 000 euros. À noter que tous les établissements bancaires proposent ce type de crédit. Toutefois, il est nécessaire de comparer les différentes offres disponibles sur le marché avant de signer. Parmi les critères à considérer, il y a le taux annuel effectif global (TAEG), l’assurance emprunteur et les frais de dossier. En outre, si on est sur le point d’acheter une propriété et on prévoit la réhabiliter, on peut aussi recourir à un emprunt crédit hypothécaire. Par ailleurs, pour les foyers qui sont bénéficiaires d’une prestation familiale de la Caisse d’allocations familiales (CAF), il est possible de demander une aide financière auprès de la CAF. Cependant, chaque requête sera analysée selon les travaux envisagés et les crédits disponibles.

Cet article a été vu 89 fois depuis le 10/10/2017 !