Focus sur le rachat de crédit hypothécaire

Le prêt hypothécaire s’adresse aux personnes victimes d’un mauvais crédit immobilier. L’emprunteur pourrait de ce fait profiter d’un prêt d’argent dont la garantie sera une hypothèque. Cette formule permettra de regrouper tous les crédits en un seul en vue d’un rachat de crédit hypothécaire.

Le rachat de crédit hypothécaire : qu’est-ce que c’est en réalité ?

Il s’agit d’un système d’un regroupement de crédit en lien avec une hypothèque. Les particuliers représentant un problème de remboursement de leur prêt immobilier ou de leur crédit à la consommation peuvent recourir à ce système afin de réorganiser les créances de l’emprunteur. Il pourra bénéficier d’une mensualité beaucoup plus flexible et d’un délai plus long. En contrepartie, son bien immobilier sera mis sous hypothèque en guise de garantie. Le rachat de crédit immobilier peut être lancé à tout moment à condition de présenter une justification de toutes les sommes à refinancer.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit hypothécaire ?

Il permet surtout de gagner en crédibilité aux yeux des établissements bancaires. En effet, les banques ont tendance à émettre des doutes sur les personnes soumises à un important surendettement. Avec le crédit hypothécaire, la banque aura comme garantie de remboursement un bien immobilier, et ce même si l’emprunteur n’a pas fini de rembourser ses prêts.

L’hypothèque représente un gage de solvabilité qui facilitera les demandes de rachat de crédit d’un bien immobilier ou d’un emprunt à la consommation, et ce, même si l’emprunteur est déjà fiché au FCIP (Fichier national des Incidents de remboursement des crédits aux particuliers.

Avec ce type de rachat de crédit, l’emprunteur pourra également se créer des fonds supplémentaires pour réaliser d’autres projets. Il profitera également d’un taux de remboursement beaucoup plus allégé par rapport à celui d’un rachat de crédit à la consommation.

Les taux peuvent être négociés pour les personnes ayant déjà constitué un patrimoine ou celles qui sont déjà riches, et ce, malgré leur surendettement. Ainsi, elles peuvent profiter d’un délai beaucoup plus long, jusqu’à 40 ans. Malgré cela, l’emprunteur doit apporter une garantie pour renforcer sa crédibilité aux yeux de l’organisme de prêt. Une fois le crédit remboursé à la fin de l’échéance, la garantie n’est plus utile. Le propriétaire peut même la revendre si le remboursement du crédit s’est fait sans encombre.

Quels sont les inconvénients d’un rachat de crédit hypothécaire ?

Le rachat de crédit hypothécaire n’est pas sans faille. Si l’emprunteur rencontre des difficultés à rembourser ses mensualités, la vente du bien immobilier par l’établissement financier est tout à fait légale pour récupérer les fonds.

En cas d’hypothèque, il est primordial de s’acquitter des frais de notaire. L’intervention de cet expert est indispensable pour la constitution du dossier pour la demande de prêt. La revente du bien immobilier avant durant l’hypothèque et les processus de traitement de dossier sera sanctionnée par le paiement de frais de radiation quand l’hypothèque sera levée.

Quelques points à comprendre pour mettre son bien immobilier en garantie

Mettre en garantie son bien immobilier permet de profiter d’un taux de remboursement plus allégé, quel que soit le montant de la somme empruntée. Cela minimise également les contraintes provoquées par les mensualités. En contrepartie, l’emprunteur doit supporter les frais de notaire et les frais de dossier supplémentaires.

Il doit également prouver qu’il a la capacité de rembourser ses emprunts. La mise sous garantie sous hypothèque du bien immobilier apporte plus de crédibilité au dossier. Cependant, il est important de faire le bon calcul et d’évaluer au préalable son bien avant de se lancer. Si la valeur de celui-ci n’arrive pas à couvrir l’ensemble des dettes, l’emprunteur peut tout perdre

 

Cet article a été vu 108 fois depuis le 10/10/2017 !