Réduisez votre facture de chauffage en quelques étapes

Saviez-vous que le chauffage représente en moyenne 54% de votre facture d’énergie, durant l’hiver. À l’approche de cette saison, des moyens simples et efficaces peuvent être entrepris pour réduire cette facture… déjà bien salée!

Bien calfeutrer pour mieux isoler

Hydro-Québec rappelle que les fuites d’air causent 25% de la perte de chaleur de votre foyer. Si nous regroupons les fentes et les ouvertures ensemble, vous serez étonné de constater qu’elles peuvent avoir jusqu’à la même grosseur qu’une balle de baseball.

En 2010, la SCHL (Société canadienne d’hypothèque et de logements) estimait qu’une fissure d’un pouce seulement suffit pour augmenter les coûts annuels de 0,50$/pouce. Inquiétant, n’est-ce pas? Cette perte est significative et peut être corrigée.

Vérifiez l’état du calfeutrage autour de vos fenêtres et de vos portes. Vous remarquez des fendillements ou des zones décollées? Il est peut-être temps de refaire les joints de calfeutrage. Pour plus d’assurance, adressez-vous à une entreprise en calfeutrage, qui pourra, non seulement vous confirmer l’état de votre isolation, mais aussi effectuer les travaux nécessaires.

D’autres isolations sont possibles

Pensez aussi à isoler les autres fentes possibles, comme les ouvertures pour le courrier et la chatière. Pourquoi ne pas condamner l’entrée pour la poste et installer une boîte à lettres?

En revanche, n’empêchez pas vos animaux de compagnie de sortir à l’extérieur s’ils en ont l’habitude. Inspectez plutôt le calfeutrage, ainsi que l’état du ressort et changez le coupe-froid.

Redoublez de prudence avec vos fenêtres

calfeutrer vos fenêtres et vos portesPeu esthétique, certes, mais bien efficace : installez une pellicule de plastique sur vos fenêtres. Cela prendra que quelques minutes et demandera tout aussi peu de temps pour les retirer, à l’arrivée du printemps.

Cette méthode traditionnelle, très utilisée au Québec, n’est pas vraiment nécessaire si le calfeutrage des portes et des fenêtres a moins de 10 ans et a été effectué dans les règles de l’art.

 

Investissez

Si votre budget vous le permet, songez à changer vos fenêtres et/ou votre système de chauffage. Ces dépenses, très couteuses sur le coup, réduisent vos frais annuels d’énergie, selon la technologie choisie. Par exemple, de nouvelles vitres thermos vous permettent d’épargner 10%, tandis qu’un système géothermique, quant à lui, génère des économies de 60%.

Certainement ces interventions en valent la chandelle!

De simples gestes au quotidien

Des gestes simples et faciles à intégrer dans votre routine quotidienne peuvent aussi avoir un impact sur vos coûts de chauffage :

  • Portez un chandail et des chaussettes de laine. Bien sûr, c’est l’hiver quand même!
  • Vérifiez qu’aucun meuble ne bloque la source de chaleur.
  • Vous avez un foyer? Mettez-y quelques bûches! Lorsque le feu sera éteint, fermez les portes du foyer et du dispositif de la cheminée, afin de conserver la chaleur à l’intérieur de la maison.
  • De jour, ouvrez vos rideaux pour laisser entrer les rayons de soleil et réchauffer la pièce. À la tombée de la nuit, fermez-les. Si vous trouvez que cette action a un impact minime sur la chaleur réelle de l’air de vie, elle apporte toutefois un certain réconfort psychologique non-négligeable en temps froid.
  • Réduisez la température, d’un ou deux degrés, des pièces inoccupées et lorsque vous êtes absents.
  • Nettoyez, selon les recommandations du fabricant, les filtres du système de ventilation, pour optimiser son utilisation.

En combinant ses trucs et astuces, vous réduisez non seulement votre facture de chauffage, mais, surtout, votre consommation d’énergie et votre impact écologique. En ce sens, rappelez-vous aussi d’éviter l’utilisation des appareils électroménagers en période achalandée ou de grands froids.

Joyeux hiver!

Cet article a été vu 372 fois depuis le 10/10/2017 !