L’idée de devenir copropriétaire vous séduit? Comment faire alors pour choisir votre unité de condo? Plusieurs facteurs sont à considérer pour faire un choix judicieux.

Votre définition de qualité

Avant de parler de rapport qualité-prix, il est essentiel de définir la notion de qualité, selon vos critères.

Quel genre de quartier souhaitez-vous habiter? Préférez-vous vous déplacer en voiture ou en transport en commun? Quels services doivent être à proximité? Préférez-vous un mode de vie citadin ou le calme de la banlieue?

Par rapport à votre unité de condo elle-même, quel type d’immeuble recherchez-vous? Préférez-vous une petite ou une grande copropriété? De quelles installations et de quels services avez-vous besoin à même l’immeuble? Quel prix êtes-vous prêt à payer?

Les inconnus des dépenses

Lorsqu’il s’agit de prix, tout acheteur averti fera la constatation suivante : le prix des condos à Montréal est nettement plus élevé que celui des condos en banlieue.

Par exemple, la Rive-Nord est une des régions québécoises où l’accès à la propriété est le moins cher de la province. Si vous réfléchissez à l’achat d’un condominium neuf sur la Rive-Nord de Montréal, de nouveaux développements intéressants et abordables voient le jour un peu partout dans la région.

Plusieurs ménages ne prennent donc même pas la peine de chercher un condo à vendre à Montréal, car ils sont convaincus que c’est trop dispendieux. Mais vivre en banlieue est-il vraiment moins coûteux? Certaines dépenses peuvent surprendre, la première étant les coûts reliés au transport.

Selon certains sondages, les ménages des banlieues ont deux fois plus de voitures en banlieue (presque deux par ménage) qu’au centre de Montréal (moins d’une par ménage). Il s’agit d’un facteur important à considérer pour faire le calcul de votre budget, autant en ce qui concerne l’achat d’un véhicule que les frais d’entretien et le coût en essence.

Valeur de revente

condoAvant de faire un achat aussi important que celui d’une copropriété, il est aussi important de bien comprendre la notion de valeur de revente. En banlieue, la valeur d’une propriété est représentée à un tiers par son terrain et aux deux tiers par l’immeuble bâti. En ville, la rareté des terrains inverse ce ratio : les deux tiers de la valeur résident dans le terrain et un tiers dans la bâtisse.

Les terrains prennent donc moins de valeur en banlieue. Cela se traduit par une tendance intéressante : des rénovations similaires, et qui entraînent environ le même coût, donnent un meilleur retour sur investissement en ville.

Bref, un condo en banlieue vous coûtera moins cher à l’achat, mais il prendra moins de valeur qu’un condo en ville. De plus, le mode de vie qui lui est associé pourrait entraîner des dépenses considérables qui rendent cette option moins abordable à long terme. Il existe cependant de nombreux ménages qui choisissent tout de même la banlieue pour sa tranquillité et son style de vie, très différent de celui de la ville.

Avant de porter votre choix sur la ville, la banlieue, ou même sur un quartier précis, il est essentiel de bien évaluer vos besoins afin de trouver une habitation qui respecte à la fois votre budget et votre style de vie.

Cet article a été vu 558 fois depuis le 10/10/2017 !