Les principes du désherbage thermique


La méthode qui consiste à manipuler un désherbeur thermique est très récente. Efficace chez les jardiniers, elle permet de faire disparaître les mauvaises herbes en les faisant chauffer sans les brûler. Ainsi, l’utilisateur de la technique ne fera pas usage de produits chimiques, et il ne brûlera pas non plus les plantes au risque de les voir repousser de plus belle.

Le désherbeur thermique, comment fonctionne-t-il ?

thermique-desherbeurPour effectuer le désherbage thermique, vous aurez besoin d’un appareil disposant d’une flamme et qui se manipule facilement. En transportant le désherbeur thermique qui est léger et de caractère portatif, vous ferez un passage d’une à 2 secondes sur les plantes à détruire. Toutefois, au lieu de les brûler, vous ferez exploser leurs cellules, causant ainsi, un dessèchement total après un ou 2 jours. Par ailleurs, avec le principe de chauffe de la plante, vous détruirez toutes les cellules et arriverez à dessécher complètement la plante tandis que si vous la brûlez, vous n’atteindrez que les cellules en surface. Ce qui va provoquer une cicatrisation et une plante qui va pousser encore plus.

Un usage qui nécessite de faire un passage à répétition

Dans l’utilisation de ce type de désherbeur, il est possible que des graines encore enfouies sous terre, sous le contact de la chaleur, poussent. Ce qui nécessitera de faire des passages fréquents après une semaine ou 15 jours. Cela limitera les risques de voir des plantes qui poussent encore sur votre allée ou entre les pavés. Cependant, il est à noter dans cette démarche que les végétaux qui ont des racines profondes ou les plantes qui rampent ne peuvent pas être desséchés par cet appareil. Dans ces cas-là, il est préconisé de choisir un désherbeur chimique.

Même si le désherbeur thermique possède des qualités permettant de dessécher complètement les mauvaises herbes, il a ses limites. Mais c’est aussi un appareil qui est très efficace en usage domestique surtout pour une application sur les jeunes pousses.

Cet article a été vu 279 fois depuis le 10/10/2017 !