Un taux excessif d’humidité à l’intérieur d’un logement impose l’installation d’un système de traitement de l’air afin d’éviter les désagréments et de prévenir les dégâts que ce problème peut causer.

Le rôle du déshumidificateur est de débarrasser l’air ambiant de ce surplus d’humidité. Pour y parvenir, il est doté d’un mécanisme capable de condenser l’eau présent dans l’air et de l’évacuer ensuite via un bac de récupération ou par la voie d’un système d’évacuation des eaux usées.

Les appareils les plus simples se contentent d’éliminer l’excès d’humidité via un système de cartouches rechargeables composées de produits chimiques anti-humidité. Ils fonctionnent sans énergie et peuvent être installés dans n’importe quel lieu.
En revanche, ce type de système à absorption nécessite un entretien régulier et requiert la manipulation de produits chimiques potentiellement dangereux.

Plus évolués, les déshumidifcateurs à condensation fonctionnent généralement à l’énergie électrique. Ils sont indispensables pour traiter les problèmes d’humidité plus graves.
Les plus complets disposent d’un programme de contrôle de l’air, capable d’évaluer le taux d’humidité de l’air ambiant et d’agir en conséquence.
Parmi leurs inconvénients, on retrouve leur coût élevé qui se justifie par une plus grande efficacité. Selon les modèles, le bruit provoqué par le compresseur peut aussi représenter un désagrément.

Le choix d’un deshumidificateur se fait avant tout en fonction de la nature du problème. Une petite cave avec un léger problème d’humidité ne nécessitera pas le même investissement que l’excès d’humidité dans une grande maison touchée par un dégât des eaux.
Certains critères esthétiques ont également leur importance dans le choix d’un déshumidificateur. C’est le cas du niveau de bruit, de la consommation d’énergie, ou des fonctions de programmation proposées par l’appareil.

Quand et où installer un système de traitement de l’air ?

En France, certaines régions sont connues pour être particulièrement humides. C’est le cas de la Bretagne, de la Normandie, de la Picardie, de la Champagne-Ardennes, ou encore du Nord.
Bien que le climat soit un facteur aggravant, la présence d’humidité dans un logement est également liée à la qualité d’isolation de celui-ci. C’est pourquoi il n’est pas rare de rencontrer des foyers touchés par un excès d’humidité et vivant pourtant dans une région réputée sèche comme l’est le Sud-Est de la France.

L’acquisition d’un système de lutte contre l’humidité est conseillée dès l’apparition des premiers signes d’humidité dans son logement.
Ces signaux peuvent être l’apparition de gouttelettes d’eau sur les murs, de moisissures, d’un excès de buée sur les vitres, et un intérieur qui se dégrade à une vitesse anormale.
Enfin, le déshumidificateur devra idéalement être placé dans la pièce la plus humide de l’habitation. Par ailleurs, chauffer l’air ambiant en parallèle permet d’accroître son efficacité.

Cet article a été vu 292 fois depuis le 10/10/2017 !