Quelles solutions pour un projet d’agrandissement d’un appartement


Le logis tend souvent à évoluer grâce à son agrandissement. En effet, cette solution est surement la meilleure afin de gagner de l’espace sans pour autant avoir à faire de grands travaux. Bien évidemment, cela permettra de grands avantages, mais sera régi par des démarches spécifiques. Connaitre parfaitement les rouages permettra donc de se retrouver facilement afin de mieux appréhender le concept.

Des bases à connaitre

Même si le fait d’agrandir un appartement est un concept simple et facile à mettre en place. Des connaissances de base seront de mises afin de pouvoir bien appréhender l’étendue des travaux. Les travaux d’extension sont donc englobés sous quelques règles afin de les faciliter au mieux.

Généralement, ce genre de travaux nécessitera la demande d’un permis de construire. Il faudra donc prendre en compte 3 critères très importants afin de déterminer si oui ou non il sera nécessaire de prendre ce permis en question. Avant tout, il faudra connaitre le COS ou Coefficient d’Occupation des Sols. Ensuite, il sera important de connaitre le type de travaux d’extension à faire. Ce fait est important grâce à certaines spécificités comme l’interdiction des travaux en sous-sols dans les zones inondables. Enfin, le dernier point à prendre en compte sera la longueur limite à ne pas dépasser pour le nouveau logement.

Faire appel à un spécialiste et prendre en compte les coûts

Pour ce genre de travaux dans la maison, il sera important voire même indispensable de faire appel à un professionnel dans le domaine d’extension, à l’exemple de Ecoconfiance Renovation, pour garantir une qualité impeccable du travail bien fini. Bien sur, il ne sera pas obligatoire d’en solliciter un si la superficie totale du logement final ne dépasse pas les 170 m². Si la superficie finale est égale ou supérieure à ces 170 m², la loi exigera de faire intervenir un architecte et la demande d’un permis de construire sera tout aussi obligatoire. Concernant le coût, l’envergure des travaux déterminera tout, mais globalement, il faudra prévoir entre 1500 à 3000 euros le mètre carré en plus des charges de main-d’œuvre ainsi qu’une petite marge de sécurité.

Cet article a été vu 230 fois depuis le 10/10/2017 !