Protéger la dalle avec l’installation d’un joint

Pour préserver une dalle il faut un joint de dilatation

Dans les constructions actuelles, dites modernes, il n’y a plus rien qui soit mobile et permette de compenser les dilatations (positives ou négatives) des matériaux. C’est pourquoi il faut penser à installer un joint de dilatation pour dalle, il n’y a pas d’autres solutions.
Plus la dalle en béton sera de grande surface, plus il faudra de joint, peut être un ou deux ou plus encore. Il faut calculer tout cela avant de se lancer.
Il ne faut pas oublier de mettre un joint entre le bâtiment principal et cette dalle en béton car le bâtiment étant constitué de différents matériaux va se dilater autrement que la dalle. Les deux pourraient être amenés à pousser l’un sur l’autre. La dalle étant la plus fragile des deux, elle va céder et se fissurer.

Le joint est le seul élément mobile

Grâce à lui, les changements de météo sont moins catastrophiques sur les constructions. Sans lui, les fissures et plus encore, arrivent bien rapidement. Le joint permet de compenser tous ces changements. Nous sommes obligés de nos jours d’installer de tels joints par rapport aux constructions précédentes pour diverses raisons.

La première raison est le bois. Tout était en bois et tout pouvait « se déplacer », être suffisamment souple pour compenser ces dilatations et contractions sans fissures, sans ruptures. Quand tout est fixe, il faut trouver une solution car quoi qu’il arrive, quelque chose va devoir bouger et s’adapter. Autant le prévoir dès le début.

Cet article a été vu 268 fois depuis le 10/10/2017 !