La peinture sur du papier peint


Pour donner un coup de jeune à la décoration intérieure, il est tout à fait possible de peindre les papiers peints à condition de respecter certaines règles.

Les étapes préalables

Avant tout travail de peinture, un petit état des lieux s’impose. Le premier réflexe est de vérifier si le mur est humide. En effet, c’est en raison de cette humidité que le papier se décolle. Par ailleurs, une tapisserie ancienne ou à motif risque de se déteindre au passage de la peinture. Le mieux est donc de réaliser un petit test. L’on peindra, pour cela, une petite portion de la tapisserie, cachée derrière un élément de mobilier, et l’on fera attention à une quelconque réaction. La décision prise, l’étape suivante consiste à bien nettoyer le support, en le dépoussiérant et en le séchant. C’est également le moment de réparer les éventuels décollements de la tapisserie, ou de reboucher les trous. Enfin, l’on démontera tous les éléments du mur (interrupteurs, prises et autres objets) et l’on protègera le sol, les plinthes et les ouvertures.

Le choix de la peinture

La technique de peinture pour papier peint utilise les mêmes bases qu’une peinture classique. Pour le choix de revêtement, l’on appliquera soit une peinture acrylique, soit une peinture glycéro. Chaque matière a ses caractéristiques, ses avantages et ses spécificités. Le principal atout de l’acrylique est de masquer complètement les défauts du mur. En outre, le séchage se fait assez rapidement, ce qui permettra d’appliquer une peinture double couche dans la même journée. Toutefois, une fois peint, le support ne se lavera pas, ou peu. Si le papier peint est en vinyle, le choix de la peinture glycéro s’impose. Le choix de la finition est possible, selon les goûts : satinée, mate ou brillante. De plus, malgré son temps de séchage relativement long, cette peinture se lave très facilement.
Gaia-peinture-acrylique-sur-toile-chassis-epais-80x80cm

L’application de la peinture

Une fois la peinture sur papier peint choisie, l’étape d’application arrive. Pour le papier peint, il est recommandé d’opter pour un rouleau pour surface lisse, donc à poils moyens. La méthode est simple : passer le rouleau horizontalement puis verticalement, en croisant les couches. Pour le dernier passage, l’on passera l’outil dans la même direction. Il faut également savoir que sur un mur standard, une double couche sera nécessaire. Cela est encore plus vrai pour le papier peint. Pour un résultat correct, trois couches sont même souhaitées si la nature du papier l’exige. D’autant plus qu’une couleur foncée du support demandera des couches supplémentaires… Après la peinture, le séchage est l’étape finale du travail, avec le lavage, si nécessaire.

Cet article a été vu 177 fois depuis le 10/10/2017 !