Revêtir un sol en ciment avec de la peinture

Les sols en ciment peuvent rester à l’état brut. Cependant, un bon revêtement permet d’allonger leur durée de vie tout en égayant les pièces dans lesquelles ils se trouvent. Zoom sur les différentes étapes de la peinture d’un sol en ciment et les préparatifs du chantier.

Préparer le support

De plus en plus de pièces utilitaires arborent aujourd’hui un sol en ciment. Pour certaines d’entre elles, à l’instar du garage et de la cave, le sol reste souvent à l’état brut, sans revêtement. Cette solution est peut-être moins chère, mais est loin d’être parfaite. En effet, les sols en ciment brut se détériorent plus rapidement et deviennent poussiéreux à long terme. Pour éviter ces désagréments, une bonne couche de peinture est donc recommandée. En plus de protéger votre sol, la peinture apportera une note de couleurs dans vos pièces.
Comme dans tous travaux de peinture, il faut commencer par préparer le terrain avant de peindre un sol en ciment. Ceci permettra d’optimiser le résultat final. Vous avez besoin entre autres d’une pierre à poncer, d’une brosse métallique et du détergent pour nettoyer et lisser votre sol. Commencez par nettoyer votre sol en ciment avec du détergent. Si des taches refusent de partir, utilisez un détachant et aspergez par-dessus de la sciure de bois. Eliminez les aspérités en vous servant de la pierre à poncer et de la brosse métallique. Terminez le travail en dépoussiérant. Ne commencez pas à peindre tout de suite. Vérifiez d’abord la porosité de votre sol en y versant un peu d’eau. L’eau doit s’infiltrer doucement dans la surface pour que la peinture de sol adhère mieux aussi à son tour. Aussi, si votre surface n’est pas assez poreuse, prévoyez un mélange d’eau et d’acide chlorhydrique. Répartissez la préparation sur tout le sol à l’aide d’un balai-brosse et laissez agir pendant 24h. Rincez pour finir et dépoussiérez.

Peindre un sol en ciment : les différentes étapes

Maintenant que votre sol en ciment est propre, lisse et suffisamment poreux, passez à la peinture proprement dite. Faites bien attention pour le choix de la peinture à utiliser. Celle-ci doit être résistante, surtout si la pièce sera une zone de passage fréquent. Choisissez une peinture qui résiste aux chocs, à l’humidité, aux produits chimiques comme les huiles moteur et aux traces de pneu. Pour la peinture, vous avez besoin d’un rouleau et d’un pinceau spécial sol. Prévoyez également une combinaison, un masque et des gants pour vous protéger.

Pour la première couche, diluez votre peinture avec 10% de white spirit ou d’autres solvants suivant les indications du fabricant. Ceci permettra à la peinture de mieux adhérer à la surface. Commencez à peindre du côté opposé à la porte jusqu’à la porte pour ne pas vous retrouver coincé. Ce sera plus pratique. Attendez que la première couche sèche pour passer à la deuxième couche. Cette fois-ci, vous n’avez plus besoin de diluer votre peinture. Commencez toujours à partir d’un mur jusqu’à la porte. En fonction du niveau de trafic dans la pièce, vous pouvez ajouter une troisième couche, toujours non diluée.

Des conseils pour peindre un sol en ciment

Pour optimiser le rendu final, voici quelques conseils à prendre en compte. Choisissez bien le jour où vous allez peindre votre sol en ciment. Ne le faites pas par un temps trop humide, trop chaud ou trop froid. Ceci risque de perturber le processus de séchage. N’utilisez pas tout de suite votre sol qui vient d’être peint. Laissez passer trois jours avant de le réutiliser. Enfin, si votre peinture devient terne ou s’abîme, poncez votre sol doucement, lessivez puis appliquez deux nouvelles couches de peinture.

Cet article a été vu 307 fois depuis le 10/10/2017 !