Il est aisé, aujourd’hui, de contracter un emprunt hypothécaire, afin de répondre à des besoins immédiats : acheter, construire, rénover, regrouper ses crédits, etc. Dès l’instant qu’il est possible d’hypothéquer un bien, mettant le prêteur à l’abri de pertes éventuelles, l’emprunt devient facile.
En termes simples, l’hypothèque est un bien dont le prêteur deviendra propriétaire, en cas de défaillance du débiteur. Dans l’antiquité, lorsque l’emprunteur ne pouvait plus faire face à ses remboursements, ses enfants étaient réduits en esclavage, au service du créancier.

Heureusement, ces temps sont révolus. Mieux encore, les rouages de notre économie étant tous interdépendants, il s’avère que l’emprunt hypothécaire la stimule.
Son action est directe sur, 1- le comportement des consommateurs, 2- un dynamisme accru des crédits, 3- la baisse du chômage.

1- Le comportement des consommateurs.

Lorsqu’un événement, quel qu’il soit, telle la crise économique de 2008 par exemple, ralentit la consommation, il génère une spirale descendante qui peut devenir catastrophique. Les échanges commerciaux se réduisent, la circulation des richesses s’amenuise, le chômage repart à la hausse. Toute l’économie s’érode et s’étiole.
D’où l’importance de maintenir le consommateur dans un optimisme d’achat le plus exacerbé possible. L’argent doit circuler, sans entrave, dans tous les organes économiques, tel le sang dans le corps. Seule la consommation dynamise cette circulation.

2 – Pousser la consommation par le crédit.

Lorsque la consommation est active, la valeur des produits s’étire à la hausse, ce qui tend à faire baisser les taux de crédit. La conséquence est logique : plus le loyer de l’argent est faible, plus les volumes de consommation augmentent, principalement dans les valeurs importantes comme l’immobilier. La confiance du consommateur est donc un élément déterminant de la santé de l’économie.

3 – Baisse du taux de chômage.

Toute reprise de consommation stimule la reprise de l’activité. La demande croissante, voire forte, conduit les entreprises à produire plus. Elles sont poussées à embaucher pour faire face et satisfaire les besoins des acheteurs. Tous les domaines économiques sont touchés. Lorsque l’activité bat son plein dans les secteurs porteurs, automobile et bâtiment, on sait alors que le pays se porte bien.

Toute cette activité économique ne pourrait fonctionner sans le trait d’union, le lien, entre producteurs et consommateurs, qu’est l’emprunt hypothécaire.

Emprunt hypothécaire

Cet article a été vu 233 fois depuis le 10/10/2017 !