Le traitement de charpentes, comment ça marche ?

traitement charpenteAvant de procéder à un traitement, il faut établir un diagnostic. Cela est valable pour traiter une charpente. Sur ce site internet, il est indiqué en détail comment traiter les charpentes. Pour l’heure, voici un premier aperçu.

Qu’est-ce qu’une charpente ?

La charpente est la structure qui soutient la maison au niveau des murs et du toit. Une charpente est réalisée essentiellement en bois ou en métal. Si la charpente métallique convient aux bâtiments industriels ou agricoles, on la rencontre aussi dans la construction d’habitation.

La charpente en bois demeure néanmoins la plus utilisée traditionnellement. Elle est toutefois susceptible de détérioration à cause de parasites.

Un professionnel pour traiter la charpente

Dans tous les cas, la meilleure démarche consiste à faire appel à un professionnel qualifié pour examiner votre charpente.  Il établit le diagnostic de vos charpentes pour déterminer leur état actuel. C’est une étape délicate et minutieuse. Il faut sonder les bois, les examiner et identifier le parasite éventuel. Ceux-ci sont notamment :
Des insectes et larves xylophages :
Au nombre de cinq, ces insectes percent le bois et fragilisent la charpente. Les termites notamment ne laissent aucun signe extérieur de leur présence sur les poutres.

Des champignons lignivores :
Quatre espèces sont répertoriées, et prolifèrent particulièrement dans les endroits sombres, humides et mal ventilés, comme les caves notamment. Le bois vermoulu est un signe infaillible de leur présence.
Seul un professionnel peut apprécier la situation à sa juste valeur. Le produit de traitement sera fonction du parasite identifié.

Le traitement par injection ou par pulvérisation

S’agissant des insectes xylophages, la pulvérisation ou l’injection de produit constitue le traitement adapté. Le bûchage sert à séparer les parties atteintes des parties saines de la charpente. Les parties infectées par les parasites seront brûlées. Puis le produit protecteur sera pulvérisé ou injecté sous pression.

Quant aux champignons lignivores, leur lieu de prolifération étant mal aérés, le traitement avec des produits antifongiques ne suffit pas. Il convient d’améliorer la ventilation et d’assécher ces endroits. L’étanchéité est primordiale aussi pour des poutres en bon état.

Cet article a été vu 366 fois depuis le 10/10/2017 !