Démystification de la résidence pour seniors

Le concept de résidence pour seniors est apparu dans les années 70. Ce type de demeure diffère des maisons de retraite et des résidences médicalisées par le seul fait qu’elles sont adaptées uniquement aux personnes âgées autonomes, valides et semi-valides.

Avantages de la résidence pour seniors

Les avantages des résidences pour seniors dépend du niveau de standing de chacune d’entre elles. 95% des personnes âgées choisissent d’habiter dans une résidence pour seniors car elles offrent un niveau de sécurité qu’ils ne trouveraient pas ailleurs.

Un autre avantage non négligeable de la résidence pour seniors ce sont les services et loisirs proposés à la carte : loisirs, repas, sorties, sports.

Le senior a le choix selon ses envies d’habiter dans un appartement ou dans une maison. La surface de la résidence est bien évidemment proportionnelle aux moyens financiers de chacun.

La restauration et la convivialité sont les deux autres critères de sélection qui semblent retenir leur attention.

Financement des résidences pour seniors

Chaque résident peut, s’il désire, acheter sa résidence mais il est également possible de la louer. Il existe 3 acteurs dans une résidence pour seniors :

L’investisseur qui bénéficie de nombreux avantages fiscaux. Il peut s’agir d’un particulier ou d’un organisme institutionnel. Dans le premier cas on parle de vente à la découpe et dans le second de vente en bloc.

Les gestionnaire-administrateur qui est en charge de la gestion quotidienne des résidences pour seniors et qui endosse la responsabilité du risque des logements vacants. Un bail commercial lie le gestionnaire-administrateur à l’investisseur.

Le locataire qui est le senior.

La réglementation de la résidence pour seniors en France

La résidence pour seniors bénéfice du régime juridique en copropriété et d’un statut spécifique attribué par la loi de modernisation de l’économie afin de favoriser la gestion et la pérennité de ces résidences. La résidence pour seniors a l’obligation d’avoir un conseil syndical.

Les normes de sécurité et la réglementation d’incendie dépendent du choix fait par les gestionnaires-administrateurs de garder à leur domicile les résidents devenus invalides après leur entrée dans la résidence pour seniors. Vous trouverez plus d’informations dans la circulaire interministérielle 2007-36 du 15 mai 2007.

Il existe plusieurs syndicats d’opérateurs comme le SNRA et le SYNERPA habilités à défendre et à gérer les intérêts communs des investisseurs.

Cet article a été vu 370 fois depuis le 10/10/2017 !