Dès que le froid revient, nous avons tous envie de nous blottir bien au chaud pour hiberner sous un plaid. Mais aussi confortable que soit une bonne couverture, à elle seule elle ne suffit pas à vous maintenir au chaud. Il faut également que votre logement soit bien protégé contre le froid extérieur. Nous vous proposons donc 4 conseils pour protéger votre intérieur du froid :

Une excellente isolation thermique

Le premier élément essentiel pour préserver la chaleur de votre intérieur est son isolation thermique. En effet, vous pourrez déployer tous les efforts possibles pour chauffer votre logement, s’il est mal isolé, vous n’arriverez pas à le garder suffisamment chaud. Ou du moins pas sans dépenser une véritable fortune en chauffage.

En pratique, l’isolation doit se faire à différents endroits, plus précisément dans chaque zone intermédiaire entre l’intérieur et l’extérieur. Murs, toit, sous-sol, portes, fenêtres, etc. Si l’une de ces parties est mal isolée, le froid entrera – même si le reste est correctement étanchéisé.

Au niveau de vos fenêtres notamment, les prises d’air peuvent rapidement être importantes. Voici donc quelques conseils pour améliorer leur protection contre le froid :

  • Calfeutrez bien l’encadrement des fenêtres, afin qu’il soit aussi étanche que le reste des murs.
  • Choisissez du vitrage épais (double voire triple ou quadruple) et des montants bien isolants. Une fenêtre fermée doit aussi bien protéger du froid qu’un mur.
  • Installez des volets parfaitement étanches, de préférence roulants. Ils constitueront une excellente barrière contre le froid extérieur.
  • Complétez avec des rideaux et des stores enrouleurs à l’intérieur. Placés directement contre les fenêtres, ces stores enrouleurs sont efficaces pour empêcher le froid de la vitre de se diffuser chez vous, mais aussi pour éviter que la chaleur sorte. Installez-en des sur mesure et vous profiterez d’un logement bien chaud et douillet.

Un chauffage performant et bien géré

Deuxièmement, une fois que votre logement est bien isolé, il vous faut aussi un système de chauffage efficace. Sur le marché, il existe différentes solutions. Le mieux est de demander conseil à un expert pour choisir celle qui conviendra le mieux à vos besoins et à vos contraintes (bâtiment, budget, climat, etc.)

Concrètement, voici les principales options qui s’offrent à vous : pompe à chaleur (air-air, air-eau ou géothermique), chaudière (à condensation, à basse température ou à granulés de bois), poêle à granulés ou encore radiateurs électriques.

Par ailleurs, un chauffage performant ne fait pas tout. Si vous voulez profiter au mieux de sa chaleur, vous devez gérer correctement vos radiateurs. Voici quelques bonnes pratiques :

  • N’attendez pas qu’il fasse vraiment froid chez vous pour allumer votre chauffage. Sinon, vous aurez de grandes difficultés à réchauffer votre intérieur. Commencez doucement et montez la température à mesure que le froid augmente dehors.
  • Maintenez une température ambiante modérée pour réchauffer vos murs, sans que l’air devienne étouffant.
  • Diminuez légèrement les thermostats durant la nuit. Cela vous aidera à mieux dormir, tout ne limitant votre consommation énergétique.
  • Aérez régulièrement pour faire sortir l’humidité. La chaleur de vos radiateurs se répandra mieux dans les pièces si l’air ambiant n’est pas gorgé d’humidité.
  • Quand vous aérez, coupez vos radiateurs (inutile de chauffer l’extérieur).
  • Si vous vous absentez plusieurs jours, mettez-les en position « hors gel ». Ne les coupez pas, sinon votre intérieur va trop se refroidir. De plus, les radiateurs à eau risquent de geler.

La purge des radiateurs

De plus, il est également conseillé de purger les radiateurs à eau une fois par an. Cela permet d’évacuer l’air se trouvant à l’intérieur et gênant la bonne circulation de l’eau. En effet, un radiateur à eau contenant trop d’air est moins performant et a une répartition inégale de la chaleur. Il peut aussi émettre des sifflements ou des bruits de bulles. Ces indicateurs sont les signes d’une purge nécessaire !

Afin de réaliser des économies d’énergie et de profiter de radiateurs qui chauffent mieux, pensez donc à les purger juste avant l’hiver. Pour ce faire :

  1. Coupez votre chaudière et votre arrivée d’eau.
  2. Munissez-vous d’un torchon et d’un petit récipient pour récupérer l’eau.
  3. Avec une pince ou un tournevis, dévissez légèrement le purgeur situé sur un côté en haut de votre radiateur (à l’opposé des tuyaux).
  4. Laissez simplement l’air s’échapper et l’équivalent d’un demi-verre d’eau couler.
  5. Revissez le purgeur et essuyez votre radiateur.
  6. Rallumez votre chaudière et remettez l’eau. C’est terminé !

En plus d’améliorer votre confort en période froide, une purge régulière augmentera aussi la durée de vie de vos radiateurs. Alors ne faites pas l’impasse sur cette maintenance !

Note : si l’eau qui s’écoule de votre radiateur est vraiment brune, contactez un professionnel qui effectuera un désembouage. L’accumulation de boue dans les conduites peut en effet nuire à la performance de chauffage.

Des aérations courtes mais régulières

Enfin, lorsqu’il fait froid dehors, on est tenté de laisser toutes les fenêtres fermées pour garder la chaleur à l’intérieur. Mais même en hiver, il est important de bien aérer votre logement. Cela afin de renouveler et assainir l’air, de faire sortir l’humidité et de détruire les acariens et autres microbes. Ce dernier aspect est d’autant plus important que votre organisme est plus fragile pendant la saison hivernale.

Alors prenez votre courage à deux mains, et aérez soigneusement votre intérieur. Mais pas n’importe comment : quand il fait particulièrement froid dehors, effectuez des aérations moins longues que d’habitude, mais plus fréquentes. Coupez vos radiateurs, ouvrez vos fenêtres en grand et refermez-les après 5 minutes seulement. Procédez de même plusieurs fois dans la journée, afin d’aérer votre domicile sans le refroidir.

Grâce à des aérations courtes et répétées, votre air ambiant sera plus sain, sans que vos murs et vos meubles aient le temps d’absorber le froid. Alors que si vous aérez pendant 15 à 20 minutes – comme il est recommandé de le faire en temps normal – le froid risque vraiment d’imprégner votre intérieur et vous aurez beaucoup de mal à le réchauffer ensuite.

Conclusion

En combinant une isolation optimale, un système de chauffage performant et de bonnes habitudes au quotidien, vous garderez un intérieur bien chaud, malgré le froid extérieur !

Cet article a été vu 50 fois depuis le 10/10/2017 !