Travaillez vite et sans fatigue grâce au taille-haie, que ce soit pour réaliser une simple haie de thuyas ou une sculpture végétale. On vous explique comment et quand tailler pour une coupe optimale !

Comment tailler ?

Une haie taillée est belle lorsque ses contours sont rectilignes. Pour y parvenir, installez des piquets à chaque angle. Si votre haie est plantée sur un terrain en pente, taillez-la en escalier. C’est plus joli que d’épouser la forme du sol. Répartissez les marches de manière irrégulière pour que l’ensemble soit esthétique et rompe la pente.

Quand tailler : les 5 conseils de pros

  1. Une haie se taille deux fois par an, la première fois à la fin du mois de mai ou en juin, lorsque la pousse de printemps est terminée, et la seconde fois en automne, généralement en octobre, pour que la haie reste bien taillée durant l’hiver.
  2. Certaines espèces telles que le troène ont une croissance continue qui oblige à effectuer un ou deux passages supplémentaires, plutôt au cours du printemps et à la fin de l’été.
  3. Si vous avez des arbustes en buis, en lonicera (chèvrefeuille​) ou en cyprès, taillés selon des formes particulières, cônes, pyramides, boules… une coupe mensuelle est absolument nécessaire pour maintenir une silhouette toujours impeccable.
  4. En été, taillez de préférence à la fin de la journée et arrosez copieusement au pied de votre haie après la séance.
  5. Choisissez un jour où il ne pleut pas et attendez que votre haie ne soit pas trop mouillée. Ces outils sont protégés contre l’humidité, mais il vaut mieux que vous preniez toutes les précautions nécessaires.

La bonne position pour tailler

Ne travaillez pas plus haut que vos épaules. « Pour optimiser la pénétration des lames dans la végétation, inclinez toujours votre appareil vers l’avant. Cette position permet aussi d’évacuer et de balayer en même temps les déchets de taille » explique minute maison.

Choisir le bon taille-haie

Oubliez les taille-haie lourds et bruyants à moteur pétaradant, et oubliez aussi les modèles électriques qui manquaient de puissance ! Aujourd’hui, les taille-haie électriques rivalisent d’efficacité avec leurs homologues à essence. Leurs puissants moteurs entraînent sans faiblir des lames de 30 à 70 cm de longueur selon le modèle, quel que soit le type de végétaux à tailler.

Aucun risque de blessure

Les taille-haie nouvelle génération offrent une sécurité maximale : pour les faire fonctionner, vous devez appuyer simultanément sur deux boutons, placés l’un sur la poignée arrière, l’autre sur la poignée avant. Tout risque de démarrage intempestif est donc écarté. Si vous lâchez une des poignées, le moteur, et donc les lames, s’arrêtent instantanément. Aucun risque de vous couper les doigts lorsque vous dégagez, par exemple, les déchets de taille devant l’appareil.

Choisir un modèle adapté

Les taille-haie électriques, de 500 watts et plus, sont très efficaces pour les haies de laurier, les charmilles ou pour couper tout arbuste au bois dur. Les rameaux seront tranchés net. Ils sont aussi très performants pour la taille des thuyas et autres conifères. Côté lames, choisissez un outil avec un large écartement des dents pour que les branches soient bien prises entre celles-ci. Un espacement carré et une extrémité spatulée accrochent mieux les tiges. Privilégiez enfin les modèles à poignées tournantes afin de travailler dans toutes les positions sans vous tordre le bras, et ceux équipés d’accoudoirs, ces derniers compensant le déséquilibre des appareils à longue lame.

Cet article a été vu 96 fois depuis le 10/10/2017 !