Bâtiments haussmanniens: l’architecture signature de Paris

L’image de Paris aujourd’hui doit beaucoup au baron Georges-Eugène Haussmann, préfet de la Seine au milieu du XIXe siècle. Les boulevards longs et droits, les magnifiques espaces ouverts et les façades élégantes des immeubles Parisiens modernes sont nés des cendres des ruelles médiévales tortueuses et des bidonvilles surpeuplés. Peu de maisons avaient de l’eau courante et la maladie sévissait.

Ce qu’il faut savoir sur les bâtiments haussmanniens

Commandé par Napoléon III, l’ambitieux programme de travaux débuta en 1853 et se poursuivit jusqu’à la fin du siècle. Il visait à améliorer l’hygiène publique et à éliminer les épidémies en créant un système d’eau potable et d’égouts; soulager la congestion du trafic; et contenir des émeutes possibles. Paris était divisée en 20 arrondissements qui existent aujourd’hui. Haussmann établit un rapport standard entre la hauteur des bâtiments et la largeur des rues. Il a décrété que les bâtiments ne devraient pas avoir plus de cinq étages et que les toits devraient avoir un angle de 45 degrés pour permettre à la lumière du jour d’atteindre les trottoirs. Ses règlements ont également normalisé l’apparence des façades. Les bâtiments haussmanniens sont construits en blocs massifs de pierre taillée et, au-dessus d’un rez-de-chaussée et d’un sous-sol, ont typiquement:

  • Un plancher “entre”, avec des murs porteurs.
  • Un deuxième étage avec un balcon en fer forgé et des pierres taillées élaborées autour des fenêtres. Cet étage était connu sous le nom d’étage noble et possède les plus hauts plafonds et les pièces les plus élégantes du bâtiment.
  • Troisième et quatrième étages, parfois sans balcon et avec des pierres moins décoratives.
  • Un cinquième étage avec un seul balcon.
  • Un toit mansardé avec des pièces mansardées éclairées par des lucarnes. C’était la chambre de bonne.

Chaque bloc devait former un tout unifié et les caractéristiques telles que les balcons continuent souvent à s’aligner sur la longueur d’un bloc. L’intérieur d’un bâtiment haussmannien reflète l’élégance de la façade à l’extérieur. A l’intérieur, les appartements sont spacieux (200 à 300 m²), lumineux et aérés avec de hauts plafonds et plusieurs salles de réception. Leur conception typique incorpore des moulures fleuries, des planchers de parquet de chevrons, des cheminées de marbre, des doubles portes et des fenêtres de plancher-longueur. C’est l’image classique d’un appartement parisien. Vous trouverez des bâtiments haussmanniens dans Paris dont la plus grande concentration se trouve au centre même de Paris et dans les 8e, 10e, 14e, 15e, 16e, 17e, 18e et 20e arrondissements.

La modernisation des bâtiments

Au cours des dernières décennies, ces bâtiments de style Haussmanniens ont généralement été rénovés. Beaucoup d’entre eux ont fait installer des ascenseurs et, en tant que tels, les appartements les plus élevés sont devenus les plus recherchés, car ils sont plus silencieux et ont plus de lumière naturelle. Les sous-sols sont encore utilisés comme de simples caves; seuls quelques bâtiments les ont transformés en parking souterrain.

Il est recommandé aux bâtiments d’avoir un ravalement extérieur tous les 10 à 15 ans pour enlever les taches de pollution de l’air. Une façade propre est généralement un premier signe pour la qualité globale du bâtiment, puisque l’entretien régulier est d’autant plus nécessaire pour ces structures du 19ème siècle avec près de 150 ans d’existence. En général, la variété des appartements est énorme et la qualité dépend du temps et de l’argent investis dans l’entretien au fil des ans. Certains appartements ont conservé leur charme d’origine avec des finitions décoratives, des sols en bois et des cheminées. D’autres ont subi une cure de jouvence totale dans les années 1970 et 1980, résultant en un contraste parfois intéressant entre les façades historiques et les intérieurs modernes. La dernière tendance a été de moderniser ces appartements justes assez, tout en préservant leur charme traditionnel.

Cet article a été vu 181 fois depuis le 10/10/2017 !