Lisbonne possède de nombreuses maisons en vente réparties dans toute la capitale. Beaucoup de touristes songent à s’y installer pour leurs retraites, car le prix de l’immobilier est moins cher par rapport aux autres pays de la zone euro. Cependant, il existe des lois immobilières à respecter pour acheter maison Lisbonne. Apparemment, très similaires à celles de la France à l’exception de quelque différence. Dans le cas où l’acheteur renonce à acheter la maison une fois le compromis de vente effectuée, il risque de perdre le dépôt. A l’inverse, si le propriétaire refuse de vendre après la signature du compromis, il doit restituer l’acompte et le doublé.

La signature de l’acte de vente

Pour acheter une maison à Lisbonne, la signature de l’acte de vente définitif doit se dérouler soit, chez le notaire, soit, au bureau du cadastre. Pour assurer le respect de toutes les conditions légales que stipule la loi, il serait favorable d’engager un avocat spécialisé dans l’immobilier Portugal. Cette initiative permettra de garantir l’authenticité de l’acte de vente qui a été réalisé devant un représentant légal. Une démarche tout à fait bénéfique pour le client.

Que stipule la loi ?

Comme le document est rédigé en langue portugaise, l’étranger qui envisage d’acheter une maison à Lisbonne doit le faire traduire. Bien qu’il soit établi ailleurs qu’au Portugal, les cabinets d’avocats internationaux et l’agence immobilière Portugal sont en mesure de rédiger ce document en portugais. D’autant plus que la législation dans la péninsule est très claire sur certaines obligations du vendeur. Il s’agit de régler tous les paiements de toutes les taxes sur les propriétés bâties et foncières avant toute cession du bien.

Cet article a été vu 731 fois depuis le 10/10/2017 !