Conseils pour bien choisir le revêtement de toiture


Lorsque l’on entreprend de rénover la maison, cela implique de corriger les imperfections des anciennes infrastructures. Il est essentiel d’identifier les priorités de réparation. Certains éléments de l’habitat nécessitent beaucoup plus d’entretien que d’autres, dont la toiture. Celle-ci représente sans nul doute la partie la plus importante du logement. Comment la réaménager ?

Pour une toiture durable : les conseils

Le monde entre aujourd’hui dans l’ère du développement durable basée sur la protection de l’environnement. De ce fait, la construction et rénovation de maisons se font désormais dans un souci de conservation de celui-ci. La chose la plus importante à savoir en matière d’entretien de la toiture est que celle-ci est sujette à la dégradation par l’humidité. Il est alors nécessaire avant de l’installer, de vérifier le nombre de transferts d’humidité vers les combles. Il est également conseillé de supprimer toute installation pouvant être à l’origine du réchauffement de combles. Il s’agit notamment des conduits de chauffage et de la climatisation. Le meilleur moyen de conserver durablement sa toiture est de mettre tout en œuvre pour la préserver de l’humidité.

Consulter sur http://www.flajoulot.fr, un exemple de référence en matière de rénovation, de construction ou d’extension de toiture, en Franche-Comté.

Le revêtement de la toiture : les choix

Côté toiture, il existe plusieurs types de couverture allant du toit en métal au toit végétal intensif. Dans le cadre de la nouvelle polémique sur l’environnement, les toits végétaux extensifs ou intensifs sont de plus en plus prisés. Ceux-ci constituent d’excellents filtres UV donnant ainsi une plus longue durée de vie à la toiture. Ceux sont également de bons isolants thermiques et acoustiques. Leur seul inconvénient est qu’il faudra renforcer la structure de la maison car cette installation est lourde.

Le bardeau d’asphalte quant à lui a fait son temps, les problèmes environnementaux actuels ne permettent plus son utilisation. En plus d’être polluant, celui-ci est d’une durée de vie plutôt limitée par rapport au métal ou encore au toit en bois. Ces derniers sont résistants à l’humidité et peu sensibles au vent et en plus du confort qu’ils apportent ils offrent également un certain charme à la maison.