Mode d’emploi pour un investissement en résidence senior

Pour enfin profiter de leur retraite, les seniors cherchent des investissements en résidences seniors de plus en plus massivement.

Fin 2014, il y avait 380 résidences sur le territoire français et en 2020, on annonce plus d’un milliers de résidence de ce genre soit l’équivalent de 80 000 logements.

Quel est le bon mode d’emploi lorsqu’on souhaite faire un investissement en résidence senior ?

Plusieurs critères sont essentiels pour cibler au mieux son investissement.

Choisir le lieu et l’environnement :

Il faut imaginer dans quelle région et dans quelle ville vous souhaitez investir. Les résidences services ont le vent en poupe et pour attirer un maximum de monde, elles s’implantent partout en France. 

Il est intéressant de vérifier si votre résidence est située en centre ville pour être au plus près des  commerces des équipements publics et des moyens de transports.

Réfléchir aux services proposés :

Toutes les résidences seniors offrent un large panel de services comme l’accès à une salle de gym, à un salon de beauté ou coiffure, à un restaurant de qualité, ou encore à une salle de sport sans oublier la présence d’un cabinet médical. Il faut regarder avec attention si la résidence que vous visez est bien équipée.

senior-investissement-residence-senior

 

Choisir son type d’investissement en résidence senior :

 

Vous pouvez soit défiscaliser avec la loi Pinel, soit investir en LMNP Censi-Bouvard pour réaliser votre investissement en résidence senior.

Défiscaliser avec la loi Pinel permet de bénéficier d’une réduction fiscale pouvant aller jusqu’à 21% du prix du bien acheté sachant que le montant maximum est de 300 000 euros c’est à dire un maximum de 6000 euros d’économie par an.

Autre possibilité : le dispositif Censi-Bouvard qui est prolongée jusqu’à la fin de l’année 2016. Ce système permet de profiter d’une réduction d’impôt de 11 b% sur le prix hors taxe du bien acheté. Cette réduction d’impôt s’étend sur 9 ans et elle peut atteindre 3600 euros par an.

Le statut LMNP : ce statut qui veut dire Loueur Meublé Non Professionnel permet d’avoir une défiscalisation de revenus quand on loue un logement meublé. Le revenu locatif annuel ne doit pas excéder 23 000 euros.

Cet article a été vu 337 fois depuis le 10/10/2017 !