L’installation de l’isolation est une étape à ne pas négliger lors de la construction. Il existe différentes sortes de matériaux isolants, mais le choix dépendra de l’usage que vous allez en faire. Pour vous éclairer sur le sujet, voici une liste d’isolants, avec les détails de leurs spécificités et de leurs applications.

Trouver un artisan pour votre chantier d’isolation

Il n’est pas toujours évident de trouver le bon artisan pour rénover son logement. Qu’il s’agisse d’isoler par l’extérieur ou l’intérieur, ou que vous souhaitiez isoler vos combles pour faire baisser votre facture d’énergie ou tout simplement vivre dans une habitation plus confortable, le meilleur moyen de trouver un artisan compétent est de se rendre sur les plateformes en ligne qui regroupent des opportunités de chantiers d’isolation pour les professionnels du bâtiment, et d’y faire une demande de devis. De cette manière, vous figurez parmi les chantiers proposés aux professionnels, qui peuvent facilement vous trouver et vous proposer leurs services.

Ces plateformes sélectionnent généralement des contrats en fonction du domaine de compétence du professionnel et dans une zone géographique proche. Ainsi, vous figurerez parmi les opportunités de chantiers et les artisans locaux pourront vous soumettre leurs propositions.

Maintenant, voyons ensemble les différents matériaux d’isolation auxquels le professionnel pourra faire appel.

Les panneaux isolants

Ce type d’isolation est certainement le plus facile à mettre en place et vous facilitera la tâche si vous avez l’opportunité d’entreprendre un chantier d’isolation. Les panneaux se présentent sous de multiples formats et les matériaux dont ils sont composés peuvent varier.

Ils sont très polyvalents et conviennent à l’isolation de presque toutes les parties d’une maison : la toiture, le plafond, le plancher et même les murs. Ils peuvent même être utilisés pour la finition. De plus, certains modèles sont recouverts d’une enveloppe en aluminium qui sert de pare-vapeur.

Sans oublier que le panneau isolant est peu encombrant et ne vous expose à aucun risque d’irritation.

La laine de verre

En plus d’être très légère, la laine de verre fait partie des isolants les moins coûteux tout en bénéficiant d’une importante capacité isolatrice. Elle est conditionnée sous l’aspect d’un matelas ou d’un panneau, ce qui la rend assez volumineuse, c’est-à-dire entre 60 et 240 mm. Elle est destinée à l’isolation de la toiture, des parois, ainsi que des parties qui séparent les étages.

À noter que ce matériau a tendance à stocker l’humidité. Si vous avez l’opportunité de lancer des chantiers d’isolation, notez qu’il vaut mieux protéger la face interne de la laine de verre d’un écran pare-vapeur.

La laine de roche

Malgré qu’elle soit plus onéreuse que la laine de verre, la laine de roche a l’avantage d’être polyvalente et convient ainsi à toutes les parties d’un bâtiment. Elle est à la fois un excellent isolant phonique et thermique. De plus, elle protège contre la propagation des flammes en cas d’incendie.

Sous la forme d’un matelas, elle est surtout idéale pour l’isolation des poutres. Par ailleurs, elle peut se présenter sous l’aspect de panneaux. Sa valeur d’isolation est particulièrement élevée par rapport à son volume.

La mousse de PUR et les panneaux PSE

Ce sont des isolants destinés pour le plancher. Mais est-ce vraiment nécessaire d’isoler cette zone ? Il faut savoir qu’un plancher bien isolé bénéficie d’une température de 20° environ alors qu’elle serait de 8° dans le cas contraire.

De ce fait, l’installation d’un isolant pour le plancher contribue largement dans la réduction de la facture d’énergie. De plus, ce matériau d’isolation est plus abordable que les autres.

Cet article a été vu 181 fois depuis le 10/10/2017 !