Les poêles à bois : nouvelle solution ?

poele a boisAlors qu’en fin d’année dernière le débat autour des cheminées alimentait la chronique, d’autres moyens de chauffage peuvent être mis en lumière. C’est le cas des poêles à bois qui aujourd’hui, ont une belle carte à jouer.

En Ile-de-France, les cheminées ont eu un coup de chaud. Avant que la ministre de l’Ecologie Ségolène Royale ne mette fin à l’interdiction des cheminées ouvertes dans les départements entourant la capitale, l’utilisation des cheminées était remise en cause. Pour autant, rien ne dit que cette décision perdura, surtout si le gouvernement change de ministre. Ainsi, un moyen de chauffage alternatif peut d’ores et déjà être envisagé.

On peut revenir aux classiques en se munissant uniquement de radiateurs. De plus en plus modernes, les marques proposent d’autres fonctions à ces radiateurs. Par exemple, Radiateur Plus possède dans sa gamme plusieurs sèche-serviettes modernes ou utilisent ses produits comme de véritables moyens de décoration. Pour autant, on ne retrouve pas l’ambiance cheminée qui est tant appréciée chez les consommateurs.

Les poêles à bois : un bon compromis

Ainsi, le poêle à bois parait être le parfait substitut, à mi-chemin entre la cheminée et le radiateur. A la fois design, performant et économique, il pourrait devenir le prochain moyen de chauffage à la mode. Capable de chauffer plusieurs pièces, il possède une capacité de diffusion plus importante qu’un radiateur. Toujours à la recherche d’innovation, des spécialistes ont décidé de passer du poêle à bois classique au poêle à granulés. C’est le cas de Poêle à Bois Maison  qui, en proposant ce nouveau procédé, permet une meilleure autonomie à ses consommateurs qui peuvent profiter de 2 jours de chauffe. Ainsi, la recharge est moins fréquente. Si dans son format hybride il nécessite de l’électricité, le poêle à granulés peut être programmé à l’avance tout en programmant la chaleur voulue.

Le poêle à granulés, qui permet de réaliser un gain économique certain, est également écologique. La raison ? Il ne rejette quasiment aucun dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Ainsi, il se pourrait que les poêles à bois soient aujourd’hui les plus inspirés pour répondre aux besoins des consommateurs et pourraient mettre tout le monde d’accord. Une situation qui ne devrait pas déplaire à Ségolène Royale.

Cet article a été vu 216 fois depuis le 10/10/2017 !