Les étapes de fabrication d’un poêle à granules

Le poêle à granulés s’invite dans de plus en plus de foyers français, et cela s’explique assez aisément. En effet, la chaleur douce qu’il dégage, les aides financières proposées pour son achat et son installation ainsi que son aspect esthétique indéniable en font un équipement privilégié des consommateurs. Nous allons nous intéresser ici à son histoire, ainsi qu’à son procédé de fabrication.

Poêle à granulés : un peu d’histoire

Avant de nous pencher d’un peu plus près sur la conception des poêles à granulés, découvrons ses origines, et plus particulièrement celle des granulés de bois. Leur invention date de 1930 et a été mise au point par Robert T Bowling, un américain qui fut le premier à exploiter les déchets de bois. Sciure et copeaux étaient compressés puis brûlés afin de produire de l’énergie. Il s’agit bel et bien de l’ancêtre des pellets, ou granulés !

En 1970, suite au choc pétrolier aux USA, il est nécessaire de trouver un moyen plus économique de chauffage. Aussi, des poêles à bois sont équipés d’un entonnoir à pellets et la marque Boeing développe des granulés de bois plus performants, ceux que nous connaissons aujourd’hui, en s’inspirant de la découverte de Bowling.

C’est seulement en 1990 qu’arrive le poêle à granulés en Europe. La Suède devient très rapidement une adepte de cette solution de chauffage, mais il faudra attendre 2005 pour que celle-ci se démocratise en France.

Vous en savez un peu plus concernant l’histoire de cet équipement. Passons dès à présent à la conception du poêle à granulés. Le site nidouillet.com vous parle un peu plus en détail de ses avantages.

granules-bois

La conception du design du poêle

Tout commence par la conception du design : le poêle est tout d’abord dessiné, afin d’imaginer un produit à la fois esthétique et qui pourra s’intégrer dans un maximum de foyers. Ce n’est qu’ensuite que sont imaginées la mécanique, ainsi que l’électronique. Mais nous le verrons un peu plus tard.

Chaque pièce est dessinée individuellement. Des prototypes sont ensuite réalisés, dans le but d’assurer un assemblage parfait. Les dessins industriels sont alors envoyés à une entreprise de fabrication, qui se chargera de produire les différents composants du poêle.

L’électronique du poêle

Vous le savez si vous disposez d’un poêle à bois chez vous, il s’agit d’un équipement qui embarque de nombreuses fonctionnalités électroniques. Avec un poêle à granulés, il est possible de régler la température ambiante, la ventilation également. Aussi, on y retrouve 2 cartes électroniques.

La première a pour objectif de commander les moteurs de l’appareil, alors que la seconde est indispensable pour assurer un paramétrage facile et rapide à l’utilisateur. Ces cartes sont des composants classiques, sur lesquels on retrouve un circuit imprimé ainsi que des soudures.

L’aspect mécanique de la fabrication

Afin d’assurer une bonne diffusion de la chaleur, le poêle à granulés est bien souvent composé d’un corps de chauffe, d’un réservoir, ainsi que d’un habillage en acier. Des plaques de matières premières sont alors poncées, découpées et assemblées mécaniquement, afin de créer la structure de l’appareil.

Nous vous suggérons vivement d’opter pour un poêle Made In France, car sa conception nécessite de faire appel à des sous-traitants disposant d’un savoir-faire et de connaissances indispensables à la réalisation d’un appareil de qualité. Aussi, vous mettez toutes les chances de votre côté pour jouir d’une machine performante et surtout solide, disposant d’une bonne durée de vie.

Lorsque les plaques d’acier sont prêtes, le fabricant assure l’assemblage dans ses propres locaux. Une fois le produit terminé, il est alors expédié au client. Encore une fois, opter pour un poêle à granulés français vous assure un service après-vente performant, mais surtout un poêle de qualité.

Cet article a été vu 39 fois depuis le 10/10/2017 !