De nombreux ménages parviennent à économiser des centaines d’euros mensuellement en restructurant simplement leurs dépenses. Quelles mesures permettent d’atteindre facilement un tel objectif ? Quelles pistes explorer pour réduire effectivement les factures et de rationaliser votre budget maison ?

Analyser les charges compressibles

De nos jours, la plupart des paiements interviennent par prélèvement automatique. Les ménages choisissent cette option pour effectuer les règlements à bonne date et éviter les pénalités. Malheureusement, ils oublient très souvent d’analyser les montants effectivement supportés pour les dépenses compressibles comme les factures d’électricité, de gaz, d’eau, etc. En effet, l’État a mis fin au monopole de tous les opérateurs historiques qui interviennent dans ces secteurs. Cela a abouti à une libéralisation du marché avec de nouveaux acteurs qui pratiquent des tarifs nettement plus avantageux. Ils mettent régulièrement à la disposition des ménages des offres exceptionnelles qui permettent de réaliser de substantielles économies.

Désormais, les foyers peuvent aussi mettre fin unilatéralement à leur contrat énergétique dès qu’un opérateur leur propose des conditions beaucoup plus intéressantes. Cela représente une véritable aubaine. Des plateformes comme fournisseurs-energie.fr mettent à la disposition des ménages une liste actualisée des meilleures offres d’électricité et de gaz. Elles prévoient également un outil de comparaison qui permet de rapprocher les propositions disponibles et d’estimer l’économie réalisable avec chaque option. Une démarche similaire s’impose aussi pour les factures relatives à l’eau, au téléphone et à l’internet. Toutes les dépenses compressibles doivent rester sous une surveillance permanente.

Adopter de bons gestes

La réduction des charges énergétiques représente un enjeu écologique important. La rationalisation de la consommation des autres ressources constitue également un acte responsable qui contribue à une meilleure préservation de l’environnement.

  • L’éclairage peut rapidement alourdir la facture électrique d’un ménage. Le remplacement des lampes traditionnelles par des ampoules LED permet d’économiser de l’énergie. L’installation des modèles va-et-vient dans les couloirs et les escaliers représente aussi un impératif. De même, un débranchement des appareils en veille s’impose. Les foyers doivent systématiquement adopter les gestes requis pour éviter les gaspillages du courant électrique.
  • Certains ménages n’hésitent pas à entreprendre des travaux de réfection pour que la lumière naturelle pénètre suffisamment dans leurs pièces à vivres. Ils mettent en place des surfaces et des accessoires capables de refléter la clarté du jour. Avec un tel aménagement, l’utilisation des lampes intervient uniquement à la tombée de la nuit.
  • Les électroménagers comme le chauffe-eau, le frigo, le four ou le lave-vaisselle peuvent consommer énormément d’énergie. Les professionnels recommandent l’usage exclusif des appareils avec une étiquette A. Une autre astuce éprouvée consiste à les programmer pour fonctionner pendant les heures creuses. Cela permet de réduire sensiblement les factures. L’utilisation de la touche éco rend également les équipements moins énergivores.
  • Une bonne isolation de la maison s’impose pour moins solliciter le chauffage et la climatisation. Les ménages réussissent à économiser le courant électrique et le gaz grâce à une maintenance idéale des appareils.
  • L’entretien de la robinetterie réduit considérablement les risques de gaspillage d’eau. Une autre astuce assez efficace consiste à prévoir un récupérateur d’eau de pluie pour l’arrosage du jardin, le nettoyage de la voiture, les toilettes, etc.

 

Cet article a été vu 70 fois depuis le 10/10/2017 !