Le sarking, une technique d’isolation avantageuse


Les coûts énergétiques n’allant pas en diminuant, chauffer une maison devient vite onéreux. D’autant plus si elle présente des problèmes d’isolation. En Belgique, plus de 15 millions d’habitations font face à cette problématique.                                              

La toiture, ce gouffre calorifère

toiture-ardoiseDans les maisons anciennes, alors que l’on pourrait dans un premier temps songer aux fenêtres et aux murs, le toit est presque toujours à blâmer en termes de mauvaise isolation. En effet, ce dernier est responsable des déperditions de chaleur à hauteur de 30%. Les raisons peuvent être nombreuses : espace entre les tuiles ou à la jonction des murs et de la charpente, isolation trop faible des sous-pentes,… Sachant que, suite au phénomène de convection, la chaleur monte et donc s’accumule sous la toiture, il est d’autant plus important de tenir cette zone à l’œil.

S’il n’y a qu’une solution, l’isolation, le choix réside dans la technique. Depuis plusieurs années, le sarking tend à se positionner comme LA méthode avantageuse.

Comment ça marche ?

Le sarking, également appelé isolant continu, est un procédé d’isolation thermique par l’extérieur. L’idée, toute simple, est de créer un second toit en soulevant la toiture existante afin d’y insérer une couche d’isolant. Une fois la charpente mise à nu, on vient y déposer dans l’ordre qui suit : des panneaux de bois isolants, un second isolant au choix, les chevrons et contre-chevrons et le support de la couverture. Le travail se termine par la repose de la toiture en elle-même.

Quels avantages ?

Avec cette solution, aucun besoin de toucher à la partie intérieure de la maison. Il n’y a donc pas à s’en faire pour d’éventuels dégâts sur les finitions intérieures. De ce fait, il n’est pas donc plus question de nuisance sonore liée aux travaux. Puisque tout se fait à l’extérieur, l’espace sous plafond n’est en rien diminué. Le processus, rapide à mettre en œuvre, promet également un plus faible risque de pont thermique que via une isolation intérieure.

Le seul bémol reste le prix, qui se trouve être un peu plus cher que les méthodes plus classiques…

Pour en apprendre davantage sur l’isolation des toitures et la méthode sarking, rendez-vous sur https://delheztoitures.be/isolation-toitures

Cet article a été vu 49 fois depuis le 10/10/2017 !