En quoi consiste le crowdfunding immobilier?


L’objectif du crowdfunding immobilier est de financer des projets immobiliers par le biais des investisseurs particuliers. Avec un taux de rendement supérieur à 10 %, il constitue aujourd’hui un centre d’intérêt pour les plateformes françaises.

Il consiste à octroyer des fonds chez les particuliers. Après, l’argent issu de ces fonds est transmis à un promoteur qui va effectuer un projet immobilier qu’il va vendre par la suite. Pour ce faire, la banque finance 40 % du budget nécessaire à la réalisation du projet. Environ 40 % du montant proviennent de la vente immobilière dans son état initial, avant que des travaux de réhabilitations commencent. Le reste de 20 % provient du promoteur comme guise de fonds propres. À l’état final, après la commercialisation, l’investisseur particulier reprend son capital initial, ainsi qu’une part des bénéfices produits.

Fonctionnement du crowdfunding immobilier

En France, le crowdfunding fonctionne selon trois manières différentes. Premièrement, il peut se faire via un consortium qui prend des parts dans une SCCV. Cette dernière exerce les fonctions de gestion des biens immobiliers, ainsi que leurs ventes. Pour ce faire, la SCCV est créée par le promoteur au début d’un nouveau chantier. Celle-ci tient toutes les responsabilités du chantier. En cas d’incident, elle met à sa charge toutes les dettes. Dans le cas contraire, les investisseurs et le promoteur partagent ensemble la plus-value des opérations. Cependant, il est à signaler que la SCCV fonctionne seulement pour un seul projet. Deuxièmement, le crowdfunding peut s’effectuer par une émission obligataire sur la société possédant une partie ou la totalité de la SCCV. À ce propos, l’enjeu se trouve chez les promoteurs qui vont créer une holding chargée d’épauler la SCCV. Les crowdfunders financent à leurs tours cette holding sous forme de prêt. Ils obtiennent ses intérêts après la commercialisation des biens. Troisièmement, il peut se faire via une émission d’obligation pour une SAS. Créée par les promoteurs, la SAS prend en charge immédiatement la gestion du chantier jusqu’au processus de vente. L’émission obligataire va être octroyée par les crowdfunders à titre de prêts. En contrepartie, les promoteurs ont droit à une rémunération versée suite à la vente du projet.
Les plateformes de

crowdfunding immobilier

Aujourd’hui, suite au développement du crowdfunding immobilier , de nombreuses plateformes se sont développées. Toutes promettent des rendements très attractifs. Mais certaines garantissent une meilleure qualité de placement.