Le prix d’un diagnostic immobilier pour votre habitation


Le prix d’un diagnostic immobilier est fixé librement par les diagnostiqueurs. En effet, il n’existe aucune loi qui encadre les tarifs de la profession.

Cependant, le prix d’un diagnostic immobilier est calculé en fonction de la superficie du bien – et par conséquent du temps passé sur place – mais également de l’année de construction du bien qui influence les diagnostics à réaliser. Pour exemple, un diagnostic plomb réalisé sur les biens construits avant le 01.07.1997 nécessite l’utilisation d’un matériel coûteux et qui demande un entretien régulier.

Comprendre le calcul du prix d’un diagnostic

Même si le prix d’un diagnostic n’est pas déterminé par la réglementation, plusieurs critères que vous pouvez vérifier entrent en compte dans le calcul de ce tarif.

Le déplacement du diagnostiqueur

Les diagnostiqueurs immobiliers interviennent sur les biens immobiliers en vente ou en location partout en France. Pour réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires ils doivent se déplacer jusqu’au bien concerné. Le prix du déplacement est normalement inclus dans le prix du diagnostic.

Si vous avez un doute sur ce point, n’hésitez pas à demander à votre diagnostiqueur si le déplacement est bien inclus.

Le temps de réalisation et de rédaction du diagnostic

Le temps de réalisation d’un diagnostic dépend de la surface du bien et du diagnostic en question. Globalement, il faut compter entre 1h et 4h sur place pour que le diagnostiqueur effectue un diagnostic conforme et valide. Si votre diagnostiqueur vous annonce un temps sur place plus court, méfiez-vous.

Après avoir effectué des mesures sur le bien, le diagnostiqueur rédige un rapport personnalisé. Ce rapport comprend normalement des photos prises sur place mais également des croquis effectués au bureau après le diagnostic ainsi que certains conseils suite au conclusion du rapport.

Des diagnostiqueurs formés et certifiés

Les diagnostiqueurs, pour exercer leur fonction, doivent être formés et certifiés par un organisme COFRAC (comité français d’accréditation). La réglementation du diagnostic immobilier impose aux experts de suivre régulièrement des semaines de formations pour être à jour.

Un diagnostiqueur immobilier est recertifié tous les 5 ans et passe, en moyenne, environ 1 mois par an en formation.

Du matériel spécifique et coûteux

Le diagnostic plomb par exemple nécessite l’utilisation d’un matériel spécifique et coûteux (environ 20 000€). Ses sources radioactives nécessitent un entretien régulier ainsi qu’une assurance.

Une assurance responsabilité civile professionnelle

Pour protéger ses clients, une entreprise de diagnostic immobilier doit contracter des assurances. Elles les protègent ainsi que leurs clients en cas de litiges au moment de la transaction.

Quelques conseils pour économiser

Notre premier conseil économique est également écologique ! Faites réaliser tous vos diagnostics immobiliers en une seule fois et par le même diagnostiqueur. Le professionnel choisi ne fera alors qu’un seul déplacement et votre dossier ne fera l’objet que d’un traitement.

Beaucoup d’entreprises de diagnostics proposent également des tarifs dégressifs si tous les diagnostics sont réalisés en même temps. Pensez à vous renseigner avant de faire votre choix.

Dans tous les cas, méfiez-vous des diagnostics “bon marché” ! Soit ils seront réalisés à la hâte ou par des diagnostiqueurs non-certifiés (ce qui entache votre responsabilité en cas de litige); soit le diagnostiqueur une fois sur place vous expliquera qu’il faut que vous réalisez d’autres diagnostics et son tarif ne s’appliquera plus.

Nous vous conseillons de faire appel à des sociétés solides, établies depuis plusieurs années. La longévité des entreprises est la meilleure garantie de leur sérieux.