Piscine coque : les différentes étapes de sa fabrication


Qualité et pérennité de la piscine coque

La piscine coque peut-être construite à partir de nombreux matériaux, avec un nombre variable de couches superposées et avoir ou non une structure renforcée. Le type de matière, le nombre de couches et la qualité de la structure ont indiscutablement un impact sur la qualité de la piscine coque et de sa longévité.

Les 10 étapes de fabrication de la piscine coque

Chacune des étapes de la fabrication de la piscine coque a son importance dans l’obtention d’un produit de qualité. Des malfaçons peuvent engendrer des problèmes comme l’osmose des coques, des écarts de niveau, etc. Nous comptons 10 étapes de fabrication bien distinctes :

Le moule ciré

Le moule ciré d’une piscine coque est le support qui va permettre d’accueillir la piscine pendant les différentes phases de sa fabrication. C’est lui qui donnera la forme finale du bassin. Le moule doit être obligatoirement ciré afin d’éviter toute accroche du bassin et permettre un démoulage parfait.

Le revêtement de la piscine

Application du gel coat, connu pour sa résistance et son étanchéité, est utilisé dans la finition de la piscine coque. Les plus répandus sont la résine époxyde et le polyester insaturé. Il peut être coloré et avoir une finition particulière : pailleté, brillant, nacré, etc.

L’application du barrière coat

Le barrière coat est une couche de protection appliquée par projection derrière le gel coat à la fin de sa polymérisation. Cette première couche étanche est utilisée afin d’augmenter la résistance à l’osmose et de réduire le marquage à long terme de la piscine coque.

La pose du tissus

La couche de stratifié la plus interne est réalisée tout de suite après le gel coat. Il s’agit d’une combinaison de résine vinylester et de tissus de fibres de verre liés. Cette couche optimise la rigidité de la piscine coque et garantit une excellente étanchéité.

Le moulage du bassin

La couche appelée moulage est réalisée avec de la résine isophtalique afin de renforcer la coque et prolonger sa durée de vie.

Le Roving mat

La mise en place de tissus roving permet d’assurer la solidité de la piscine coque tout en gardant une bonne flexibilité nécessaire à une adaptation parfaite au radier.

Les renforts matériaux

Le montage des renforts latéraux

Les renforts latéraux sont des cartons en forme triangulaire fabriqués d’une seule pièce éliminant ainsi les points faibles et les risques de pliures. Ils donnent forme à la résine qui sera appliquée et permettent d’assurer une liaison homogène entre les parties basses et hautes de la coque. Ils servent comme des bras compensateurs annulant les poussées extérieures et intérieures de la piscine coque.

La pose de la plaque de renfort

Une plaque de PVC alvéolé est posée sur le fond du bassin afin de lui apporter de la rigidité et de supprimer les risques de déformation voire d’éclatement dus aux poussées extérieures du terrain.

La projection finale

Une dernière couche de résine isophtalique est appliquée afin d’augmenter l’étanchéité du bassin.

Le démoulage de la piscine coque

La piscine est finalement démoulée, usinée et subit un contrôle de qualité.

Conclusion

La solidité et la fiabilité d’une piscine dépendent autant de la qualité des matériaux utilisés que de l’implémentation et l’application d’une ingénierie dédiée.

Cet article a été vu 78 fois depuis le 10/10/2017 !