L’évolution du papier peint


Les tendances en décoration intérieure sont en constante évolution. Pour celui qui ne s’intéresse pas à l’industrie, c’est presque un calvaire de chercher à comprendre ce qui est « in » et ce qui est « out »! Dans les dernières décennies, toutefois, un certain consensus se formait au Québec : le papier peint n’était plus d’actualité et il fallait passer à un autre type de revêtement intérieur pour ses murs. Eh bien, il semblerait que ce vieux classique est en phase de revenir à la mode!

Il faut dire que le papier peint a énormément évolué au fil du temps. Dans notre dossier d’aujourd’hui, nous regarderons les origines anciennes du produit, nous verrons en quoi ses caractéristiques ont font des progrès importants et nous regarderons quelques produits qui ont su s’en inspirer, par exemple la peinture sèche à dérouler.

Papier peint

L’origine du papier peint

Comme le papier a été inventé en Chine, il apparaît tout à fait naturel que son application décorative soit issue du même pays. On dit que le papier peint a commencé à faire son apparition hors du continent asiatique vers le 16e siècle, alors que certains explorateurs décident de transiger avec des marchands chinois pour ramener les premiers spécimens en Occident. La popularité de ce produit est instantanée : les comptoirs de commerce saisissent rapidement l’occasion de reproduire l’idée dans les ateliers d’Angleterre.

Avec les procédés d’impression, on dit toutefois que c’est au 18e siècle que la production du papier peint tel que nous le connaissons aujourd’hui prend son envol. On raboute alors des feuilles dans de longs rouleaux de près d’une dizaine de mètres. Au 19e siècle, les procédés d’impression se perfectionnent et la production devient de plus en plus simple, esthétique et abordable.

Au Québec, on peut dire que les années 70 sont celles qui ont marqué l’explosion de la popularité pour ce produit. C’était pratiquement le produit de décoration intérieure le plus en vogue du moment. Avec le développement de revêtements plus durables comme les lambris, toutefois, et avec l’avènement de la peinture acrylique, il a reculé au niveau de ses parts de marché.

Papier peint mural

Les avancées au niveau du papier peint

Plusieurs boutiques de décoration intérieure de haut de gamme (voir un exemple ici) mettent de l’avant différentes variétés de papiers peints. Faut-il en comprendre que la qualité défaillante de ce revêtement est une chose du passé? Bien qu’il soit assez loin de faire compétition à la brique décorative, on peut tout de même pointer plusieurs avancées intéressantes.

Le vinyle est par exemple une planche de salut pour ceux qui souhaitent utiliser le produit dans un environnement humide. Il offre une résistance nettement plus importante, ce qui lui permet d’éviter les fameux « décollements » qui ont fait grincer les dents de tant de propriétaires. Il existe même différents types de vinyles : plus il est épais, moins il y a de risques d’irrégularités au niveau du papier peint (de bulles d’air, si vous préférez).

Le papier peint intissé, quant à lui, allie un textile ou une fibre cellulosique à une couche de papier ou de vinyle. Cet « alliage », si on peut dire, offre une résistance accrue à la déchirure tout en rendant la pose beaucoup moins salissante. Son épaisseur permet également de limiter les irrégularités.

Quels sont ses compétiteurs directs?

Oublions les revêtements plus dispendieux comme les lambris et les briques : nous souhaitons plutôt savoir si le papier peint est le seul de sa catégorie au niveau des revêtements faciles à appliquer et abordables. Eh bien, la réponse est non!

La peinture sèche est une innovation plutôt récente dans le milieu : elle se trouve carrément à mi-chemin entre le papier peint et la peinture. Elle s’applique très rapidement : on parle de pouvoir réaliser 45 mètres carrés en seulement 4 heures. Le temps de séchage, quant à lui, est nul. Ce n’est pas un produit qui a fait son chemin dans les boutiques de décoration traditionnelles (il est uniquement réservé au marché professionnel pour le moment) mais l’innovation devrait se rendre à nous prochainement!

Sinon, on pourrait dire que les imprimés muraux sont une solution pour ceux qui ne souhaiteraient pas recouvrir un mur au complet. Ils servent par exemple à la décoration des chambres pour bébés!

Imprimé mural