Les types de piscines


piscine

En plus de permettre de se rafraîchir durant l’été, une piscine peut être un bel ajout à une propriété, principalement dans le cas d’une piscine creusée. Cependant, il en existe plusieurs types, qu’elles soient creusées ou hors terre. Avant d’en sélectionner une, il faut donc déterminer celle qui convient le mieux, selon la propriété, le budget et l’entretien nécessaire.

Piscines hors terre

La plupart des piscines hors terre sont assez abordables et conviennent à la propriété moyenne, étant donné que plusieurs tailles sont offertes sur le marché. Toutefois, ce type de piscine se déprécie rapidement sans augmenter la valeur de la maison.

  • Piscines gonflables, autoportantes ou tubulaires : Comme ces piscines sont en kit, elles sont faciles à installer et à démonter soi-même. On peut donc les ranger pour l’hiver ou les déménager. La plupart des modèles sont idéals pour les enfants, car ces piscines sont généralement peu profondes et de petite taille.
  • Piscines à armature rigide : Vendues en plusieurs tailles et profondeurs, elles sont construites avec des murs et des montants. L’armature peut être en acier, en aluminium, en résine ou en bois, chaque matériau ayant ses forces et ses faiblesses. L’intérieur de la piscine est couvert d’une toile.

Il est possible d’installer une piscine à armature rigide soi-même et cela ne nécessite presque pas d’aménagement particulier, sauf si elle est semi-creusée. Cependant, le fabricant peut exiger que son produit soit mis en place par un installateur de piscine certifié.

Piscines creusées

Par définition, la piscine creusée est fixe. Elle ajoute un peu de valeur à une propriété. Son installation nécessite des travaux d’aménagement extérieur ainsi que des permis municipaux. Par conséquent, son coût d’achat est beaucoup plus élevé que celui de la piscine hors terre. Les piscines creusées existent en plusieurs tailles, formes et profondeurs, mais elles tendent à se rétrécir, tout comme la taille des terrains.

  • Acier galvanisé recouvert de toile : Cette structure représente le meilleur rapport qualité/prix sur le marché, car elle résiste bien à l’hiver québécois et peut durer très longtemps. Il suffit de changer la toile tous les dix ans ou lorsqu’elle est endommagée, en plus de procéder à l’entretien régulier.
  • Monocoque en fibre de verre : Ce type de piscine s’installe en quelques jours seulement et est très facile à réparer en cas de bris, ce qui en fait un choix judicieux. Le choix de taille et de forme est limité en raison des normes de transport.
  • Béton : Le béton est le matériau le plus coûteux et également celui qui représente la plus grande charge d’entretien. Toutefois, une piscine en béton bien entretenue dure très longtemps. Ce matériau est aussi celui qui se prête le mieux à un aménagement personnalisé, puisqu’on peut en faire ce qu’on veut. Il est donc idéal pour les projets luxueux.

Enfin, peu importe le type de piscine choisi, il faut d’abord et avant tout miser sur la sécurité. Une piscine, creusée ou non, devrait toujours être entourée d’une clôture afin d’éviter que quiconque ait accès au bassin lorsqu’il n’est pas surveillé et ainsi prévenir les noyades.