Les astuces pour peindre un mur extérieur


L’application de la peinture se fait généralement sur un support sec et dénué de traces de moisissures. Un traitement anti-mousse et antifongique s’avère indispensable dans le cas contraire.

Peinture extérieure : préparer le support

L’étape de la préparation précède celle de la peinture : le taux d’humidité du support est vérifié à l’aide d’un hygromètre. Si celui-ci est supérieur à 5 %, les éventuelles traces d’eau doivent être éliminées. S’il se manifeste, le salpêtre ou un quelconque autre champignon est éliminé à l’aide d’une brosse métallique. Le frottement énergique du support est dans ce cas souvent indispensable. Ce n’est qu’après que le mur sera nettoyé et préparé à recevoir les différentes couches de peinture murale.
Un ciment ou un enduit de rebouchage sera utilisé pour reboucher les traces de fissure, mais il est également possible d’utiliser un fixateur. Ce dernier est utilisé pour faciliter l’imprégnation d’une couche d’accroche qui jouera le rôle de sous-couche de protection de support. La peinture définitive ne peut quant à elle être appliquée en l’absence de la couche d’accroche. Enfin, la dernière couche de peinture, dite couche de lissage, est utilisée pour la finition. Elle est appliquée finement et sert à éliminer les traces du pinceau ou du rouleau.

Le choix de la peinture

Le choix de la peinture du mur extérieur dépend en grande partie de l’effet recherché et de l’état du support. Pour un effet lisse, l’utilisation d’une peinture lisse est recommandée. Pour un effet ancien, il faut privilégier la peinture structurée. À noter que la peinture lisse s’applique surtout sur les murs ne présentant que peu ou pas de défauts, n’impliquant généralement que quelques réparations. La peinture structurée convient quant à elle aux supports anciens nécessitant un revêtement destiné à masquer les défauts visibles en surface. Ce type de produit est élastique et garantit la protection des murs contre l’humidité. Par ailleurs, il faut savoir que le matériel utilisé pour la peinture normale n’est pas adapté à la peinture sur un support extérieur. Un rouleau spécial façade doit en effet être utilisé.

Pour un rouleau spécial façade, voir ici http://www.monisolationecologique.com/nos-produits/24352-liege-special-facade

Si le choix de la peinture se porte sur un crépi, les étapes à suivre sont les mêmes que celles d’une peinture classique. Le matériel utilisé pour son application est cependant différent. Un rouleau spécial façade d’une épaisseur de 2 mm est ainsi indispensable pour la pose d’un crépi sur une façade ou un mur extérieur si un simple pinceau suffit par exemple en intérieur. Un rouleau à grains fins spécial crépi complètera cet attirail. Il sera utilisé après l’application de la première couche de crépi pour affiner et mettre en place le décor final. Il peut également servir au travail des détails des finitions.