Écologie : Comment conserver la chaleur ?


Alors que l’hiver s’est montré plutôt clément en France, les températures commencent à baisser. Andrews Sykes donne ses conseils en matière d’écologie, retour sur les gestes simples mais utiles pour conserver la chaleur.

En cette période hivernale, la priorité de chacun est de conserver la chaleur chez soi. Pas simple quand on sait que 60% de la chaleur et des milliers de KWh sont perdus dans un bâtiment. La raison ? Les différentes parties qui le composent ont tendance a être un véritable échappatoire à chaleur. En effet, les ouvertures ventilées entraînant de l’air sortant et entrant sont responsables de ces pertes thermiques. Ces dernières se produisent en 5 lieux :

  • chauffage_batiments_Infographie35% par la ventilation
  • 26% par les fenêtres
  • 22% par le toit
  • 9% par les murs
  • 8% par le sol

Ainsi, pour pallier à ces pertes de chaleur, l’isolation est la solution. Plusieurs mesures peuvent alors être prises :

  • isolation des murs creux
  • isolation des murs pleins
  • isolation du sol
  • isolation du toit
  • isolation de fenêtre et double vitrage

L’isolation, méthode vieille comme le monde

Les humains n’ont pas attendu des siècles avant de comprendre l’importance d’une bonne isolation. On peut donc voir apparaître les premières solutions dès le Moyen-âge où les murs étaient faits de boue et de paille. De même, les Romains utilisaient des matériaux comme le tissu pour le glisser dans les cadres de fenêtres. Les Egyptiens, de leur côté, utilisaient des méthodes de construction spécifiques pour se rafraîchir. Les toits étaient bas, les fenêtres petites, ce qui empêchaient la chaleur de pénétrer. Les solutions ne manquent donc pas. Mais la plus insolite reste la neige, qui est un très bon isolant. 25cm de neige fraîche compacte est aussi isolant que 15cm de fibre de verre. Comme quoi la neige peut être utile.