Déshumidificateur : pour quelle utilisation, au juste ?


Si la saison hivernale est propice à l’achat d’un déshumidificateur, ce n’est pas dû au hasard, mais à la conjonction de facteurs bien explicables. Nous allons tâcher de démontrer lesquels dans ce court article.

Un déshumidificateur, ça sert à quoi ?

Un déshumidificateur : boîte noire de votre intérieur

Un déshumidificateur : boîte noire de votre intérieur

L’hiver, nous fermons et isolons nos foyer pour nous protéger du froid. Parallèlement, nous faisons fonctionner beaucoup plus d’appareils qui génèrent de l’humidité : cuisine, douche et bains, radiateurs. Mais parce que nous nous barricadons, cette humidité ne peut pas s’échapper de notre maison et reste à l’intérieur : elle s’accumule et se condense sur les surfaces plus froides, ce qui devient propice aux moisissures, aux décollement de papier peint, ainsi qu’au développement des acariens. Un déshumidificateur aspire cette humidité et aide à réguler le taux d’humidité dans l’air intérieur.

Quels critères pour faire son choix sur le marché ?

Evidemment, tous les déshumidificateurs ne se valent pas, et il est important de bien s’informer avant de choisir son déshumidificateur. Que regarder en priorité ?

Premièrement, choisissez un déshumidificateur qui a un débit et une portée adaptés à la surface que vous souhaitez déshumidifier. Il est bien évident que pour qui souhaite du tout au tout protéger une maison de l’humidité, un petit déshumidificateur ne fera pas l’affaire. A l’inverse, si vous souhaitez déshumidifier une toute petite surface (par exemple une penderie où vous rangeriez votre balai vapeur) ne demande pas des capacités de filtration immense, et un petit appareil peut suffire dans la plupart des cas. A bien méditer au cas par cas donc.

Deuxièmement, soyez très attentif à la fiabilité de votre appareil. Beaucoup de marques fabriquent en Chine, et certaines ont un service après vente qui laisse à désirer, ce qui sur le long terme commence à compter sérieusement. Si on achète un déshumidificateur, c’est pour le laisser dans un coin et qu’il fasse silencieusement son travail (bien, si possible !), et surtout pas pour avoir à le dépanner tous les 5 du mois parce qu’un élément n’y fonctionne plus. Attention, donc !

D’autres éléments à considérer son le silence, le poids, et bien sûr le prix. Alors, gardez l’oeil !