Creuser un puits… et après ?


La gestion de l’eau douce sera bientôt problématique sur terre, avait annoncé le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), voici bientôt 10 ans. Il est vrai que la répartition de l’eau sur notre planète est disparate, et l’eau douce n’en constitue que 2,5% par opposition à l’eau de mer.

 

Afin de ne pas s’exposer à une pénurie d’eau, le PNUE et nombre d’autres organismes internationaux soucieux de la préservation de l’environnement ont préconisé divers comportements destinés à une gestion durable de l’eau. Entre autres, il y a la possibilité de recourir au recyclage des eaux usées. Mais l’utilisation des eaux recyclées, en ce qui concerne la France, se limite à un usage externe, comme l’irrigation agricole ou la réalimentation de nappes phréatiques, etc. L’eau récupérée n’est donc pas considérée comme étant totalement potable.

moteur électrique

Creuser un puits pourrait aussi permettre de disposer d’eau, à condition de savoir où et comment procéder. Des techniques de forage sont connues, et des professionnels s’y adonnent moyennant rémunération adéquate. Il est d’usage de nos jours de recourir à une pompe pour s’approvisionner en eau à partir d’un puits. Un surpresseur pourrait être nécessaire dans ce cas. Sinon, l’emploi d’autres équipements à moteur 220V pourrait faciliter aussi l’alimentation en eau de la maison.

 

Car un puits ne saurait s’utiliser encore en tirant le seau et la corde. Un moteur électrique 220V, raccordé à une pompe conviendra parfaitement. Il faudra simplement s’attacher à rendre potable l’eau ainsi obtenue (filtre, etc.).

Cet article a été vu 5 fois depuis le 10/10/2017 !