Une chaleur douce dans la maison avec la pompe a chaleur


Dans la maison, la dépense la plus importante en hiver est généralement le chauffage. Ce qui est dommage puisque cet argent pourrait être dépensé plutôt dans de la décoration ou de la rénovation. Il existe pourtant des systèmes qui sont très peu consommateur en énergie, et qui en plus protège l’environnement puisqu’il n’émettent ou n’utilisent rien de nuisible. Ce le cas de la pompe à chaleur.

La thermodynamique à votre service

La pompe à chaleur utilise la thermodynamique pour élever en température les calories qui ont été récupères à l’extérieur de la maison. Cela permet d’obtenir une température agréable tout au long de l’année car la pompe à chaleur a l’avantage de pouvoir inverser son fonctionnement de manière a extraire les calories contenues dans la maison en été. Pour en savoir plus sur le fonctionnement exacte de la pompe a chaleur, ainsi que sur les principes de la thermodynamique, il vous suffit de visiter le site.

Aquathermie, géothermie ou aérothermie

Les calories utilisées peuvent être exploitées de trois milieux différent :

  • Aérothermie : il s’agit de l’air ambiant extérieur. Elle constitue la moins performante des pompes à chaleur, mais également la moins chère et donc la plus employée.
  • Géothermie : elle exploite les calories contenu dans le jardin de la maison, à plusieurs dizaines de mètre de profondeur.
  • Aquathermie : c’est la plus rare mais la plus performante. Elle utilise la chaleur d’une nappe phréatique pour fonctionner.

 

Des aides pour alléger votre facture

Si la pompe à chaleur est un système de chauffage très économique sur la durée, son principale handicap reste son prix d’achat qui est beaucoup plus cher que n’importe quel chauffage que l’on trouve généralement dans une maison. Heureusement, ce type de chauffage fait partie de la liste de ceux qui sont éligible au crédit d’impôt. Il est alors possible de déduire un certain pourcentage du prix d’achat, ainsi que celui de pose de la pompe à chaleur, de votre déclaration sur le revenu. Ce pourcentage dépend du type de pompe à chaleur que vous allez  choisir, ainsi que de son coefficient de performance. En 2013, le taux du crédit d’impôt pouvait aller jusqu’à 26% ce qui reste meilleur qu’une installation photovoltaïque.

Cet article a été vu 9 fois depuis le 10/10/2017 !