Ce qu’il faut savoir sur les travaux en copropriété


copropriété_maisonrangeeDans une situation de copropriété, il faut savoir qu’il n’est pas facile d’effectuer des travaux d’agrandissement, de rénovation ou de modernisation. Sous peine de le regretter plus tard, il est impératif de suivre à la lettre ce que prévoit le règlement de copropriété, mais pas que, en effet, en plus de respecter ce règlement, vous devez également avoir sous la main, les autorisations administratives, les autorisations provenant des architectes et experts sans oublier l’autorisation de vos voisins.

Les différentes catégories de travaux dans une copropriété

Les principaux travaux dans un immeuble en copropriété peuvent être catégorisés en deux parties, les travaux dans les parties privatives et les travaux dans les parties communes ou d’intérêt collectif.
Les parties privatives représentent l’intérieur des appartements, les matériels et cloisons sont compris mais les murs porteurs ne le sont. Les parties communes représentent les équipements, matériels commun (les tuyaux de canalisations qui parcourent les appartements par exemple), les gros œuvre du bâtiment, la cour, le parc ou le jardin s’il y en a.

  • Les travaux dans la partie privative
    Les travaux touchant la partie privative sont au frais du copropriétaire de la partie, il est le seul décisionnaire sauf si les travaux touchent les parties communes ou bien s’ils sont susceptibles de changer l’aspect extérieur de l’immeuble ou encore si les travaux peuvent porter atteinte à la solidité de l’immeuble. Dans ces cas là, le copropriétaire doit obligatoirement obtenir l’autorisation de l’assemblée générale des copropriétaires de l’immeuble. Lors de l’assemblée, le copropriétaire doit fournir un dossier technique complet (cahier des charges) des travaux qu’il compte faire. Les petits travaux comme la décoration intérieure, l’aménagement (peinture, électricité, pose de revêtement de sols) sont exemptés d’autorisation.
    Il n’est pas facile de discerner si les travaux qui ne nécessitent pas d’autorisation. Dès qu’un travaux possède un risque de gène pour les voisins, minime soit il, ce travaux nécessitera obligatoirement une autorisation
  • Les travaux dans la partie commune ou d’intérêt collectif
    Généralement ce sont des travaux qui touchent les équipements communs comme la tuyauterie par exemple. Ce type de travaux est à la charge de tous les copropriétaires. Soit l’assemblée générale, soit le syndic de copropriété prendra la décision d’effectuer les travaux.

Pour résumer, il est important de garder à l’esprit que vivre en copropriété, c’est vivre en communauté, il y a donc des bonnes mœurs, le respect des autres, le respect des règlements. Si vous avez des projets de décoration, d’aménagement ou d’autres travaux, le premier réflexe à avoir c’est d’en parler avec votre syndic de copropriété. Si vous avez un syndic fiable, il vous dira quoi faire, vous guidera dans toutes les étapes de votre projet.

Cet article a été vu 59 fois depuis le 10/10/2017 !