Branchement d’un interrupteur : comment câbler un va et vient ?


L’électricité est un domaine qui requière de solides compétences afin de réaliser une installation électrique conforme avec une sécurité optimale. Néanmoins, certains travaux peuvent être réalisés lorsque l’on dispose des connaissances de base et que l’on sait manier les bons outils. Voyons comment effectuer le câblage d’un interrupteur va et vient.

Rappel : à quoi sert un va et vient ?

Un interrupteur permet d’allumer ou d’éteindre un circuit commandé, comme par exemple un luminaire. Lorsqu’un interrupteur est monté en va et vient, le point d’éclairage peut être allumé ou éteint depuis deux endroits distincts. Ce type d’appareillage est très utilisé pour un hall d’entrée, par exemple.

Le matériel électrique nécessaire

Outils pour branchement interrupteur va et vientPour effectuer le câblage d’un interrupteur va et vient, vous avez besoin :

  • d’un tournevis cruciforme isolé,
  • de fil électrique HO7VU 1.5² : du bleu, du rouge, du marron, du noir et du verre/jaune
  • deux mécanismes va et vient avec deux plaques de finition (selon les marques, il peut s’agir d’appareillages à composer : support + mécanisme + enjoliveur + plaque)

Quelques informations à savoir

Avant d’effectuer des travaux électriques, de quelle que nature qu’ils soient, il est important de couper l’alimentation générale et de vérifier l’absence de courant sur le circuit concerné. Cela s’effectue à l’aide d’un VAT : Vérificateur d’Absence de Tension.

Selon la norme NF C 15-100, la protection d’un circuit d’éclairage est assurée par un disjoncteur 16A (le calibre 10A peut également convenir). La matérialisation du circuit est effectuée par des conducteurs d’1,5mm² de section. Un même circuit d’éclairage ne peut être constitué de plus de 8 points (luminaires). La norme recommande également de disposer d’au minimum deux circuits d’éclairage par logement (un même disjoncteur assure la protection d’un seul circuit).

Comment effectuer le branchement d’un interrupteur en va et vient ?

La Phase, matérialisée par le fil électrique rouge, raccorde le disjoncteur aux interrupteurs. Pour cela, un fil HO7VU assure la connexion entre le dispositif de protection et un interrupteur ; un deuxième fil raccorde la lampe au second va et vient, c’est ce qu’on appelle le retour lampe. Le Neutre, représenté par le fil électrique bleu, relie le disjoncteur protégeant le circuit d’éclairage au luminaire. Mais comment assurer le lien entre les deux interrupteurs ? C’est le rôle des navettes que l’on représente, dans cet exemple, par un fil électrique marron. Vous pouvez également utiliser un fil orange ou encore violet. Ce qui importe est que chaque conducteur puisse se différencier en un coup d’œil, grâce au code couleur.

Au niveau des raccordements, le Neutre se branche sur les bornes N du disjoncteur et de la douille DCL du luminaire. La Phase, connectée à la borne de sortie 2 du dispositif de protection, se raccorde à la borne L de l’interrupteur. Sur la plupart des mécanismes va et vient, la borne L est en rouge afin de la repérer facilement. Sur le deuxième va et vient, un fil électrique noir, représentant le retour lampe, assure la connexion entre la borne L de l’appareillage et le luminaire. Enfin, pour assurer le fonctionnement du va et vient, il faut raccorder les navettes (fils marron) sur les bornes 1 et 2 de chaque interrupteur.

Schéma de branchement d'un interrupteur va et vient

Le câblage d’un interrupteur va et vient simple s’effectue toujours de cette façon, qu’il s’agisse d’un appareillage encastré ou en saillie.

Cet article a été vu 48 fois depuis le 10/10/2017 !