Assurance Dommage-Ouvrage: pourquoi y souscrire?


Certaines personnes ont fait construire leur maison depuis moins de 10 ans, après coup, elles constatent l’apparition d’un désordre lié à la construction : fissures au niveau des mûrs, affaissement de plancher ou encore effondrement de toiture. Voici les recours possibles pour bien s’y prendre et  l’intérêt du financement couvert par la garantie décennale.

Didier de witte

Rechercher une solution auprès du constructeur, architecte ou maitre d’œuvre

C’est judicieux de souscrire à une assurance « Dommage-Ouvrage » pour obtenir une réparation des fissures des mures, de l’effondrement de la toiture et autres. Cependant, avant de déclarer les travaux auprès de l’assureur, il est nécessaire de rechercher une solution auprès du professionnel qui s’est chargé de diriger les travaux. Qu’il s’agisse d’un architecte, d’un maitre d’œuvre ou bien d’un constructeur tel que la maison didier de Witte, pour mettre toutes les chances de son côté et obtenir une réparation rapide, il convient de recourir au préalable aux solutions de réparation que proposerait le professionnel de la construction. En surcroit, cette étape cruciale permet d’éviter les tracas à l’issu des démarches inutiles et inappropriées comme quoi l’assurance « Dommage-Ouvrage » ne couvre pas certains désordres liés à la construction.

Connaitre les réparations conformément aux appuis du constructeur

En procédant de la sorte, c’est-à-dire en faisant appel au constructeur, les travaux de réparation se feront rapidement financer et réaliser. De toute manière, un professionnel aguerri tel que le constructeur de maison didier de Witte propose un service après-vente aux acquéreurs afin qu’ils puissent signaler à bon droit les défectuosités de la construction. Toutefois, le constructeur doit :

  • rétablir certaines irrégularités ceux qui apparaissent pendant la construction et la réception (l’achèvement des travaux),
  • restaurer les anomalies de certains éléments d’équipement
  • et les défauts de construction qui sont portés à la connaissance dans les années qui suit.

Déclarer les défauts de construction à l’assureur

S’il est impossible d’obtenir la faveur du professionnel ayant réalisé le projet patrimonial, c’est après qu’il faut déclarer le désordre auprès de l’assureur. Et ce à condition d’avoir souscrit à l’assurance « Dommage-Ouvrage ».  A l’aide de ce dispositif, la personne dont la maison est endommagée reçoit un financement sur les travaux. Toutefois, il faut une assurance complémentaire pour solutionner la détérioration des éléments d’équipements, l’assurance Dommage-Ouvrage couvre exclusivement les travaux obligatoires qui ressortent de la garantie décennale, notamment des défauts graves de construction : les dommages compromettant la solidité de la maison et ceux qui la rendent inhabitable. Pour l’exemple : effondrement de toiture, affaissement du plancher, fissures importantes au niveau des murs, de la façade et engendrant l’infiltration d’eau dans la maison ou encore la rupture de canalisation encastrée.

Le service après-vente proposé par un constructeur tel que la maison Didier de Witte ne peut pas remplacer l’assurance Dommage-Ouvrage, tout simplement parce qu’il peut octroyer la réparation sur un élément d’équipement dissociable du gros œuvre pendant la garantie. Tandis que seuls les défauts graves de construction (infiltration d’eaux, effondrement de toiture, etc.) sont couverts par l’assurance Dommage-Ouvrage.

Cet article a été vu 18 fois depuis le 10/10/2017 !